25 septembre 2014
Goodyear UltraGrip 9, le pneu hiver 9.0
Depuis plusieurs décennies, Goodyear fait évoluer ses pneumatiques hiver UltraGrip, devenus incontournables pour rouler en toute sérénité entre novembre et mars. Le dernier modèle de la gamme, l'UltraGrip 9 repousse encore les limites du freinage sur la neige et de l'aquaplaning, tout en offrant une tenue de route et un ressenti de conduite de premier plan, et ce par tous les temps.

Même si le pneu hiver a déjà de nombreux adeptes parmi les automobilistes français, ses capacités sont encore trop méconnues. Véritable organe de sécurité pour la conduite en saison hivernale, et pas seulement sur la neige, le pneu hiver apporte plus de confort de conduite, de sécurité et sérénité dès lors que la température extérieure passe en-dessous de 7°C. Le froid rend, en effet, la gomme de la bande de roulement plus dure, il amoindrit l'adhérence et donc la tenue de route des pneus traditionnels été, générant en outre un allongement des distances de freinage. A l'inverse, la gomme des pneus hiver, qui fait appel à un mélange spécial, que l'on nomme thermogomme, reste souple en dessous de 7°C. De plus, les pavés de gomme de la bande de roulement, découpés en lamelles autobloquantes, favorisent l'adhérence en provoquant un phénomène de succion sur la chaussée. Sur routes humides ou enneigées, la réduction des distances de freinage et le maintien du pouvoir directionnel comme de la capacité de traction sont flagrants.

L'UltraGrip 9 plus performant sous la pluie comme sur la neige
Sur sol sec, même s'il fait frais (entre 5 et 10 °C), les pneus « été » offrent des prestations convenables en termes de tenue de route, et les pneus hiver, bien que globalement plus sécurisants, ne creusent pas véritablement l'écart en termes de performances, notamment à faible allure. En revanche, plus la température approche de 0°C, et si l'humidité (pluie, neige, neige fondue) s'invite sur la chaussée, l'utilisation des Goodyear UltraGrip 9 prend tout son sens. Et comme aucune région de France n'échappe aux basses températures et intempéries, tout le monde est concerné. Remplaçant du, déjà très performant, UltraGrip 8, le Goodyear UltraGrip 9 progresse sur trois critères essentiels : les distances de freinage, la motricité et la résistance à l'aquaplaning, que ce soit sur un sol humide ou enneigé.

Des tests comparatifs menés par un organisme indépendant allemand, le TÜV**, mais aussi par le magazine « L'argus de l’Automobile » le démontrent. L'argus, qui a comparé le Goodyear UltraGrip 9 à ses concurrents directs, ajoute par ailleurs une mention spéciale en ce qui concerne la tenue de route et le caractère progressif du pneu : « Le Goodyear UG9 se détache nettement de ses concurrents. Il est celui qui dispose du meilleur grip sur le train avant. Cela permet au véhicule une bonne inscription en courbe. Facile et confortable, cette enveloppe donne un bon ressenti et ses réactions ne sont jamais brusques.»*

A noter que si le ressenti reste subjectif, la notion de confiance que l'on peut avoir en sa voiture (et donc ses pneus) dans une situation d'urgence peut être capitale. Le ressenti est donc lui aussi un élément de sécurité routière.

Des nouvelles technologies au service de la sécurité routière hivernale
Journées sèches et froides, pluie, neige fondue ou neige épaisse, toutes ces conditions sont rencontrées à un moment ou un autre pendant l'hiver. Afin d'apporter la meilleure réponse au travers d'un seul pneumatique, les ingénieurs de Goodyear ont travaillé sur différents aspects techniques du produit :


La carcasse : en fonction de la dimension du pneu, mais aussi de l'indice de charge ou de vitesse, sa structure varie. Cela permet d'optimiser les performances, mais aussi la régularité de l'usure de la bande de roulement.
La bande de roulement : pour la première fois dans une gamme hiver de Goodyear, elle peut adopter deux profils différents, selon les mêmes critères que la carcasse. Ainsi, certaines dimensions accueillent une rainure centrale supplémentaire.
Les pavés de gomme : ils sont découpés en lamelles d'amplitude variable, dont les arêtes sont plus mordantes. Les angles d'attaque sont plus nombreux, ce qui favorise la motricité et le grip en virage. Aux épaules du pneu, les blocs sont plus compacts et les lamelles, toujours autobloquantes (technologie 3D bis de Goodyear), assurent une meilleure tenue au ralentissement et un raccourcissement des distances de freinage, notamment sur sol humide ou enneigé.
Le mélange de gomme : il accueille de nouveaux matériaux, comme ce plastifiant à base de résine et cette huile végétale qui viennent renforcer le pouvoir d'adhérence de la gomme lors de très basses températures, tout en lui assurant une excellente longévité. Cette gomme, associée aux autres technologies du pneu, lui permet également d'afficher la meilleure résistance au roulement de la catégorie, contribuant ainsi aux réductions des émissions de CO2 et de la consommation de carburant.
L'empreinte au sol : la disposition des pavés de gomme a été repensée afin que l'empreinte du pneu sur le sol soit plus homogène et toujours la même (format plus carré) dans l'ensemble des situations de conduite. En résulte un gain de stabilité dans les différentes phases, que ce soit en ligne droite, en courbe ou à l'accélération, quelle que soit l'allure de conduite.
les rainures entre les pavés de gomme : elles sont plus nombreuses, et plus profondes. Elles génèrent une expulsion plus rapide et plus dynamique de l'eau ou de la neige, d'où leur appellation « hydrodynamique ». Ainsi, la résistance à l'aquaplaning est accrue, et la préservation des performances au fil de l'usure mieux assurée. A noter que le Goodyear UltraGrip 9 a aussi réduit sa résistance au roulement, favorisant ainsi la consommation de carburant.

Des performances qui durent
Ces nouvelles caractéristiques techniques n'ont en aucun cas sacrifié l'excellente longévité reconnue aux pneumatiques Goodyear, et l'UltraGrip 9 assure par ailleurs à ses utilisateurs le même niveau de performance tout au long de sa vie.

Si la réglementation autorise de ne remplacer ses pneus que lorsque la hauteur des pavés de gomme atteint 1,6 mm, les manufacturiers indiquent qu'il est préférable de remplacer ses pneus hiver lorsque les rainures d'évacuation de l'eau, situées entre les pavés de gomme, n'ont plus que 4 mm de profondeur. Pour aider les automobilistes à évaluer l'usure de l'UltraGrip 9, un témoin d’usure « TOP » (pour Tread Optimal Performance, soit « performance optimale de la bande de roulement »), en forme de flocon de neige, a été intégré dans la bande de roulement. Lorsque la profondeur de sculpture n’est plus que de 4 millimètres, le flocon de neige est également usé et devient invisible, alertant l’automobiliste que le pneu doit être remplacé.

Le développement de l’UltraGrip 9 est le fruit de plus de deux ans de travail. Les ingénieurs de Goodyear se sont appuyés sur les standards de qualité élevés des huit générations précédentes de la gamme hiver UltraGrip.

L'UltraGrip 9 est disponible dans 33 dimensions du 14 au 16 pouces pour une bande de roulement d'une largeur de 155 à 205. Il est destiné aux citadines et voitures de milieu de gamme. Il remplace l'UltraGrip 8 qui a équipé plus de 7 millions de véhicules au cours de ces trois dernières années.

*Article complet consultable à l'adresse suivante. http://www.largus.fr/actualite-automobile/test-exclusif-le-nouveau-pneu-hiver-goodyear-ultragrip-9-a-lessai-3778380.html

**Test comparatif effectué par le TÜV SÜD Automotive en janvier 2014 : Test comparatif avec trois concurrents parmi les leaders du marché ; Dimension testée : 195/65R15 91T sur VW Golf 7 à St Moritz (CH), Mireval (F), Montpellier (F), TUV SUD Allarch (D), TUV SUD Garching (D); Rapport n° 76252693-1 - Freinage 4% plus court sur la neige - Accélération : plus 4% de traction sur la neige - Plus 8% de résistance à l’aquaplaning en ligne droite sur route mouillée - Diminution de 5% de la résistance au roulement

  Source : Goodyear
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué