8 novembre 2018
Opel : le Centre technique de Rüsselsheim va s’équiper de 160 stations de recharge pour voitures électriques et travailler sur l’infrastructure de recharge du futur
  • Opel veut être leader du développement de l’électromobilité dans le cadre du plan PACE!
  • Le projet au Centre technique va démarrer dans quelques mois et portera sur la mise en place d’une infrastructure de recharge intelligente pour la mobilité électrique de demain
  • Réflexion sur l’état de la mobilité dans la Hesse en 2035
  • Participation au think tank de House of Energy sous la houlette du land de Hesse


Le Centre technique du siège d’Opel à Rüsselsheim va devenir un laboratoire pour la mobilité électrique : avec l’appui de l’Université de Kassel, de FLAVIA IT et de PLUG'n CHARGE, deux sociétés spécialisées dans les infrastructures de recharge, le constructeur va mener des recherches sur la configuration idéale du réseau de distribution électrique de demain. Le projet triennal « E-Mobility-LAB Hessen » va recevoir l’appui du ministère de la Hesse chargé de l’Economie, l’Energie, du Transport et de la Planification et sera alimenté par des fonds fournis par le Fonds européen de développement régional. En retour, Opel mettra en place un système intelligent de recharge et de distribution pour les voitures électriques dans son Centre technique. L’installation des premières stations de recharge sur le site d’Opel à Rüsselsheim et le Centre d’essais de Rodgau-Dudenhofen va démarrer dans les prochains mois.

Au total, ce sont au moins 160 stations qui vont être installées, et qui vont recharger la flotte de voitures électriques du Centre technique. Il sera ainsi possible de procéder à des simulations dans des conditions réelles et à grande échelle, et d’envisager de multiples scénarios basés sur des données précises, ce qui garantira la reproductibilité des résultats. Le concept a été développé en collaboration avec House of Energy, le think tank de la transition énergétique du land de Hesse.

Il s’agit d’une nouvelle étape dans la démarche d’Opel qui souhaite jouer un rôle de premier plan dans la mobilité électrique – objectif affirmé du plan stratégique PACE!. Dès 2020, le constructeur de Rüsselsheim disposera de quatre modèles électrifiés dans sa gamme. Ces véhicules se montreront extrêmement plaisants à conduire, et vont doper la demande pour les voitures électriques. Et 2024, il existera une version électrifiée de chaque modèle de la gamme Opel.

« Opel sera électrique. Nous mettons au point aujourd’hui l’indispensable infrastructure de recharge dans notre Centre technique de Rüsselsheim et nous venons par la même occasion apporter notre aide aux décisionnaires politiques dans leur volonté de créer une infrastructure de recharge adéquate. Une chose est claire : la mobilité électrique ne sera un succès que si le développement des véhicules et le développement de l’infrastructure de recharge vont de pair, » a déclaré Michael Lohscheller, CEO d’Opel.

La part des véhicules électriques étudiée par le Centre technique du constructeur va se baser sur l’état d’un marché automobile attendu pour 2035. Dans cette perspective, les partenaires du projet souhaitent acquérir des connaissances précieuses sur les habitudes de chargement et les exigences relatives à l’extension du réseau. A l’aide d’un système de gestion intelligente de l’infrastructure, il sera possible d’adapter l’intensité du courant électrique et les temps de recharge en fonction de l’utilisation particulière des véhicules de développement. Cette infrastructure intelligente veillera à ce que toute la flotte soit toujours chargée convenablement en dépit des fortes exigences en énergie des véhicules électriques – et tout cela avec une expansion minimale du réseau électrique existant.

« La transition énergétique est en cours, nous avons maintenant besoin d’avancer dans le domaine de la transition de l’automobile, en particulier en Hesse où environ la moitié de la demande énergétique peut être attribuée aux transports. C’est pourquoi nous nous sommes engagés en faveur de l’électromobilité, en encourageant entre autres un large développement de l’infrastructure de recharge. Nous sommes très heureux qu’un constructeur de la Hesse comme Opel ait décidé de jouer un rôle de pionnier et de guide dans le développement de la mobilité de demain, » a déclaré Tarek Al-Wazir, Vice-premier ministre du Land de Hesse.

En outre, un module de stockage à batterie, qui va réutiliser les batteries des Opel Ampera pour stocker temporairement de l’électricité, va être installé au Centre d’essais de Rodgau-Dudenhofen. Cette utilisation en « seconde vie » vise à réduire les pics de demande et régulariser ainsi le comportement du réseau de distribution. Au total, 18 batteries d’Ampera seront réutilisées dans le stockage batterie, qui possèdera une capacité de stockage suffisante pour alimenter en électricité pendant un mois un ménage de quatre personnes.


  Source : Opel
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué