PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


18 décembre 2018
Projet "Grid Power for Sustainability" (GPS): Une première mondiale couplant 3 micro-grids en Ile-de-France pour tester des systèmes énergétiques intelligents


Soutenus par l'Union européenne et la Région Ile-de-France, 5 start-up et des laboratoires dont le Laboratoire de météorologie dynamique (LMD, CNRS/École polytechnique/ENS Paris/Sorbonne Université), joignent leurs forces pour déployer des systèmes avancés de pilotage énergétique au sein de trois campus intelligents.

Le projet optimisera en temps réel une multitude d'équipements (compteurs, flux télécoms sécurisés, logiciels de pilotage, station d'autopartage de véhicules, production d'électricité photovoltaïque, éclairage intelligent...) et étudiera les interactions entre plusieurs systèmes micro-grids.


Le projet "Grid Power for Sustainability" (GPS) a pour objectif de tester des infrastructures qui, demain, assureront un pilotage intelligent de la consommation énergétique. Représentant un investissement de 2 millions d'euros financé à hauteur de 42,5% par des fonds FEDER attribués par la Région Ile-de-France, il est porté par le groupe d'enseignement supérieur et de recherche CESI, le LMD, Evolution Energie, Clem', DotVision, Elum et Luceor.

Ensemble, ces sept acteurs vont déployer à l'horizon 2020 trois micro-grids en Île-de-France. L'objectif est d'apporter des solutions de gestion énergétique efficaces à différents niveaux (bâtiments, zones, véhicules), avec des équipements de production, stockage et mesure d'énergie, des réseaux de communication et des logiciels permettant l'optimisation et le pilotage de ces ressources.

Les trois démonstrateurs prévus seront installés à l'éco-pépinière de Sénart, au Smart Building du CESI à Nanterre, et sur le bâtiment « LA FIBRE ENTREPRENEUR - Drahi - X Novation Center » de l'École polytechnique. Chaque micro-grid comprendra un bâtiment équipé de capteurs de mesure selon les spécificités du bâtiment (consommation et production électrique, température, station météo, ...), et d'une source locale de production d'électricité (photovoltaïque), en complément du branchement au réseau électrique d'ENEDIS. L'un des sites sera équipé d'une station d'autopartage dont les bornes seront adaptées pour le « vehicule-to-grid ».

Les données sur les flux d'énergie (station d'autopartage incluse) seront récupérées grâce aux capteurs de DotVision. Elles seront transmises via le réseau haut débit WiMesh de Luceor, puis analysées dans les logiciels de gestion de l'énergie d'Evolution Energie. Ces analyses permettront, par des critères de décision adaptés à chaque démonstrateur, d'indiquer les meilleurs choix à effectuer en matière de gestion de l'énergie comme par exemple l'injection (de surplus d'énergie) ou le prélèvement (lors d'un manque d'énergie) dans les batteries des véhicules en autopartage opérés par Clem'. Elum optimisera la gestion technique du stockage et le Laboratoire de météorologie dynamique (LMD, CNRS/École polytechnique/ ENS Paris/Sorbonne Université) travaillera avec les acteurs sur la répartition d'énergie au sein du réseau micro-grid.

Le projet a été lancé en mai 2018 ; les premières réalisations seront visibles dès l'été 2019 avec un premier bâtiment équipé des différentes technologies et d'une station d'autopartage dotée d'un véhicule et d'une borne de charge.

  Source : CESI
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué