7 octobre 2014
Valeo « Sightstream » : le rétroviseur intelligent ou quand le rétroviseur devient caméra
La démarche de Valeo est de proposer des solutions de haute technologie, de nouvelles ergonomies qui rendent la conduite plus sûre, plus simple et plus naturelle. Les équipes de Valeo développent « sightstream » un nouveau système de caméra remplaçant les rétroviseurs traditionnels.

Principe de fonctionnement et bénéfices

L’innovation pour une sécurité et un confort accrus
Des caméras sont ainsi en lieu et place des rétroviseurs intérieur et extérieurs. Le remplacement des rétroviseurs par des caméras, améliore considérablement l’aérodynamique des véhicules et permet donc des économies supplémentaires de carburant. En d’autres termes le rétroviseur s’invite à l’intérieur de l’habitacle tout en améliorant la vision latérale du conducteur, plus accessible et plus précise quelles que soient les conditions météorologiques.
En supprimant les rétroviseurs intérieur et extérieurs, remplacés par des caméras, Sightstream ouvre de nouvelles perspectives en matière de design des véhicules. En effet, à titre d’exemple, la disparition du rétroviseur central permettra de repenser l’arrière des voitures qui pourrait devenir plus étroit.

L’absence de rétroviseurs latéraux présente deux avantages : tout d’abord, la résistance du véhicule diminue, ce qui permet d’économiser 1,3 g CO2/km ; ensuite, le bruit engendré par ces rétroviseurs disparaît.

Sightstream peut intégrer des fonctions d’assistance à la conduite telles que le contrôle des angles morts ou l’aide à l'ouverture des portières grâce à la détection d'autres voitures ou de deux-roues, et faciliter les changements de file ou les dépassements via des informations affichées sur l’écran.

De l’innovation à la réalité
Valeo participe aux démarches entreprises par la commission européenne dans le cadre des normes ISO. La réglementation en Europe permettra en 2016 de remplacer les rétroviseurs extérieurs par des caméras.

  Source : Valeo
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué