PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         


13 juin 2019
Bosch retrace l’histoire de la clé de voiture




Premier commutateur rotatif en 1900
Tourner la clé de contact et partir ? Pas en 1900. Démarrer un véhicule était à l’époque un processus complexe constitué d’une dizaine d’étapes différentes que seul un chauffeur dûment formé était capable de maîtriser. L’activation du contact à l’aide d’un commutateur rotatif n’était que l’une d’entre elles. Les voleurs de voitures devaient alors faire preuve d’une détermination à toute épreuve.

La naissance de la clé de voiture
L’année 1910 marque la naissance de la clé de voiture au sens le plus large, et le début d’une longue histoire de prévention des vols de voitures. Les clés sont alors utilisées pour verrouiller le circuit électrique pour l’allumage, mais le moteur doit toujours être démarré à la manivelle.

High-tech dans le style 1920
Dans les années 1920, les gens commencent à verrouiller leurs portières de voiture, mais ils ont besoin pour cela d’une clé séparée. Le contacteur d’allumage et de démarrage s’impose progressivement lui aussi. Non seulement il verrouille le circuit électrique, mais il lance aussi le démarreur. Une fois la clé retirée, le volant peut être bloqué, ce qui est une évidence aujourd’hui, mais relevait à l’époque d’une prouesse de haute technologie.

Clé de voiture royale
L’extravagance n’est jamais passée de mode. Une clé en or personnalisée est fabriquée pour la reine Soraya d’Iran, pour sa Mercedes-Benz 300 SL.

Deux en un
Jusque dans les années 1960, certaines voitures comportaient deux clés différentes : l’une pour déverrouiller la portière et l’autre pour l’allumage. Peu à peu, une clé unique pour la serrure et l’allumage devient ensuite la norme.

La clé de voiture prend forme
Vers les années 1960, les clés de voiture commencent peu à peu à prendre des formes connues, qu’elles conserveront jusque dans les années 1980, voire au-delà

Naissance du verrouillage centralisé
Un design familier pour de nouvelles fonctions : le milieu des années 1990 voit l’avènement des systèmes de verrouillage centralisé. Depuis lors, les automobilistes n’ont plus besoin de faire le tour de leur véhicule pour verrouiller les portières une par une.

Une oeuvre d’art onéreuse
A voiture de luxe, clé de luxe. La société berlinoise Noblekey se spécialise dans la fabrication de ces clés haut de gamme. La photo montre une clé en or exotique incrustée de pierres précieuses et semi-précieuses.

Des clés de voiture toujours plus pratiques
Les premières télécommandes sans fil facilitent le verrouillage/déverrouillage des voitures. D’un simple clic, toutes les portières se déverrouillent. Si l’automobiliste ne se souvient pas exactement de l’endroit où il a garé sa voiture, une télécommande sans fil l’aide à la localiser, les feux se mettant à clignoter lors du déverrouillage des portières.

Systèmes d’accès sans clé
Le progrès ne s’est assurément pas arrêté aux télécommandes sans fil : les systèmes de verrouillage sans clé, qui font leur entrée dans les voitures de série en 1999, permettent aux automobilistes non seulement de verrouiller et déverrouiller les portières, mais aussi de démarrer le moteur par simple pression sur un bouton. Finies les clés de contact et les serrures de contact d’allumage.

Attention aux voleurs de voitures
Les systèmes d’accès sans clé classiques nécessitent d’avoir toujours la clé de voiture sur soi, dans une poche de veste ou de pantalon par exemple. Pour ouvrir la portière et démarrer le moteur, celle-ci communique avec la voiture à l’aide d’un signal radio dans la gamme basse fréquence (LF) ou ultra-haute fréquence (UHF). Dans sa lutte contre les vols de voitures, l’industrie automobile ne cesse de perfectionner les systèmes existants, à l’image d’un marathon.

Le smartphone se transforme en clé de voiture
Le système d’accès sans clé Bosch destiné aux voitures fonctionne avec une clé virtuelle stockée sur un smartphone. Des capteurs installés à bord de la voiture reconnaissent le smartphone du propriétaire avec le même niveau de sécurité qu’une empreinte digitale et n’ouvrent le véhicule que pour lui. La gestion numérique des clés relie l’application et le véhicule via le cloud.

  Source : Bosch


Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué