21 novembre 2014
Stratégie d’innovation en Haute-Normandie : vers une spécialisation intelligente sur la fiabilité des systèmes embarqués et des composants
Rouen, le 20 novembre 2014 – La région Haute-Normandie s’est engagée, à l’échelle européenne, dans l’application d’une nouvelle stratégie de recherche et d'innovation basée sur une spécialisation intelligente (SRI-SI). Cette nouvelle stratégie industrielle, validée par le Conseil régional pour la période 2014 à 2020, emmènera notamment la région vers une spécialisation sur la fiabilité des systèmes et des composants électroniques appliquée aux secteurs de l’aéronautique avec Normandie AeroEspace et de l’automobile avec le pôle Mov’eo.

Cette stratégie de spécialisation est déjà une réalité avec :
- La création en septembre du consortium FYSICOM qui regroupe 6 acteurs de la région,
- L’organisation le 25 novembre prochain d’un atelier organisé par NAE, Mov'eo, 3AF et Captronic pour mieux comprendre les enjeux de la fiabilité des systèmes et des composants,
- L’existence de trois grands projets transversaux de recherche et d’innovation : AUDACE, FIRST MFP et SIEMSTACK,

Pourquoi une spécialisation sur ce sujet ?
(Source : Rapport régional SRI - SI)

Avec 40.000 emplois, les secteurs de l'aéronautique et de l'automobile concentrent 35% des emplois salariés industriels de Haute-Normandie. Si la région est reconnue pour la présence de ces activités (3ème région pour l'aéronautique et 6ème région pour l'automobile), elle doit sa visibilité européenne à son excellence dans deux domaines particuliers : l'efficacité des systèmes énergétiques de propulsion et la fiabilité des systèmes et composants dans les systèmes embarqués.

L’électronique embarquée prend de plus en plus de place dans les systèmes industriels et les biens d’équipements. L’enjeu de fiabilité de l’électronique dans les systèmes embarqués, notamment dans l’aéronautique et l’automobile, est absolument crucial, notamment quand il s’agit d’assurer la sécurité des voyageurs. Pour répondre à cet enjeu, les industriels et chercheurs de Haute-Normandie se sont regroupés autour de différents projets.

I. FYSICOM, un nouveau consortium régional sur la fiabilité des systèmes et des composants mécatroniques

La création de ce consortium ultra-spécialisé a été officialisée fin septembre 2014, avec la signature d’une convention de partenariat entre 6 acteurs majeurs de la région sur ces sujets de recherche et d’innovation : Analyses et surfaces, Areelis Technologies, le CEVAA, le CNRS, l’ESIGELEC, l’Université de Rouen et l’INSA Rouen.

FYSICOM a pour objectif de coordonner et fédérer les acteurs de Normandie sur la thématique de la fiabilité des systèmes et des composants mécatroniques en créant notamment un guichet unique identifié pour l’ensemble des partenaires ; déployer des moyens technologiques permettant de répondre aux attentes des industriels ; mieux concevoir les composants et leur intégration dans les systèmes mécatroniques pour accroître leur fiabilité ; mieux prédire le niveau de fiabilité, et permettre aux acteurs industriels d’atteindre les niveaux de qualité et de compétitivité indispensables pour assurer le succès des innovations qu’apportent les systèmes électroniques embarqués.

II. NAE, Mov'eo, Captronic et 3AF organisent ensemble le 25 novembre 2014 au Technopôle du Madrillet, un atelier professionnel pour mieux comprendre les enjeux de la fiabilité des systèmes et des composants.

Cet atelier sera notamment l’occasion de découvrir les perspectives autour de l’aéronautique, la défense et l’automobile grâce aux regards croisés de grands industriels de ces secteurs et de rencontrer des compétences spécifiques au cours d’ateliers techniques : Thermique, Mécanique, Vibratoire dédiés à l’électronique.

Intervenants : Claudine Barruet, Sagem Defense Sécurité ; Philippe Pougnet, senior expert en fiabilité des composants, VALEO, Julien Rigo, Direction générale de l'armement (DGA), Hichame Maanane, responsable maturité des produits EM, Thales Optronique,… Plus d’information à retrouver en ligne ici

III. Les industriels et chercheurs de Haute-Normandie se sont regroupés avec des partenaires d’autres régions comme la Basse-Normandie et l’Ile-de-France autour de 3 projets de Recherche et Innovation d’envergure :

AUDACE est un projet collaboratif, porté par Thales Air System (76), labellisé par Normandie AeroEspace et Mov’eo et intégrant une quinzaine d’acteurs différents parmi lesquels six laboratoires régionaux (CEVAA, GPM, Coria, l’Irseem, CNRT Matériaux, Analyses et Surface) l’Université de Rouen, et l’INSA de Rouen et quelques PME / PMI. Les partenaires ont pour ambition de créer d’ici 3 à 5 ans, une plateforme mutualisée réunissant acteurs privés et publics sur le territoire afin de devenir référence internationale.

Les retombées attendues sont d’abord le renforcement des équipes de recherche avancées pour les systèmes mécatroniques avec l’émergence d’un centre d’excellence mondial sur l’électronique et donc la mécatronique attirant les meilleurs français et étrangers. Pour Thales et la région Haute Normandie, les retombées économiques découleront du gain en compétitivité issus du projet Audace: l’objectif, au travers du gain de compétitivité, est d’augmenter les parts de marché pour nos produits radar et donc d’accroître l’activité et l’emploi dans les domaines mécatroniques liés au radar ;

L’objectif du programme AUDACE est d’améliorer la compréhension des mécanismes de défaillance et de proposer des solutions innovantes afin d’atteindre les niveaux de qualité et de compétitivité indispensables pour assurer le succès des futures générations de systèmes électroniques et mécatroniques étudiés par les industriels normands.

Le projet SIEMSTACK, porté par HYPERTAC, pour le développement d’une Solution d’Interconnexion Electrique pour Modules à Stacker qui a obtenu en 2013 la labellisation NAE avec le soutien de la région Haute-Normandie. Ce programme porté par la société HYPERTAC du groupe "Smiths Group plc", est réalisé en partenariat avec plusieurs PME : Cevaa, Analyses et Surfaces, Arelis et Areelis Technologies ainsi qu’avec le concours de deux laboratoires de recherche : LOFIMS et GPM.

Le projet FIRST MFP, porté par Valeo, pour Fiabiliser et Renforcer des Systèmes Technologiques Mécatroniques de Forte Puissance, a obtenu une labellisation multisectorielle en partenariat avec Astech, le pôle Mov’eo et AeroSpace Valley. Ce programme multi-filières labellisé NAE, est réalisé avec le concours de plusieurs dizaines de partenaires : de grands groupes industriels comme Thales, NXP, Safran et bien d’autres encore, mais également de nombreuses PME, des ETI, des laboratoires et des établissements de recherche et des universités. Ce projet permettra, à terme, de mieux prédire les coûts de maintien en condition opérationnelle. Un enjeu majeur dans les secteurs aéronautique et automobile.

  Sources : Normandie AeroEspace et pôle Mov’eo
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué