21 janvier 2015
Des batteries de voitures électriques pour stabiliser le réseau électrique
Que faire des précieuses batteries quand elles ont atteint la fin de leur cycle de vie à bord des véhicules électriques ? Un projet associant trois partenaires les assemble à Hambourg pour constituer un accumulateur de grande capacité permettant de stabiliser le réseau électrique.

L’électromobilité et les accumulateurs sont deux éléments clés de la transition énergétique. Un projet associant Bosch, le Groupe BMW et Vattenfall fait progresser ensemble ces deux secteurs technologiques en interconnectant des batteries usagées de véhicules électriques pour constituer à Hambourg un accumulateur de grande capacité. Son énergie est disponible en quelques secondes, contribuant ainsi à stabiliser le réseau électrique.

Convaincus par ce concept, BMW, Bosch et Vattenfall ont donc constitué une alliance baptisée « Second Life Batteries ». BWM fournit les batteries provenant de ses véhicules électriques ActiveE et i3, Vattenfall exploite l’accumulateur de grande capacité sur son site pendant une période de dix ans, et Bosch intègre les batteries et prend en charge la commande du système. L’accumulateur fera partie d’une centrale virtuelle déjà existante et appartenant à Vattenfall. Cela permettra aux partenaires de combiner différents générateurs électriques décentralisés et de petite taille pour les commercialiser en tant que centrale partagée.

Toujours très précieuses
Même à la fin de leur cycle de vie à bord des véhicules électriques, les batteries lithium-ion disposent toujours d’une grande capacité de stockage. Elles demeurent de ce fait très précieuses et peuvent être utilisées pendant de nombreuses années encore en tant qu’accumulateur tampon fixe d’une extrême efficacité. Ce projet permet aux trois partenaires de collecter de nombreuses informations nouvelles sur les domaines d’utilisation possibles de ces batteries, sur leur comportement au vieillissement et sur leur capacité de stockage. L’algorithme de commande de Bosch doit notamment garantir une durée de vie et des performances maximales.

L’entreprise dispose déjà d’une première expérience en la matière. A Braderup, près de l’île allemande de Sylt, Bosch a construit l’un des plus gros accumulateurs d’Europe afin de pouvoir au besoin stocker temporairement l’énergie produite par un parc d’éoliennes. Pour ce faire, des milliers de petites batteries lithium-ion ont été connectées pour constituer un immense réseau. De la même manière, Bosch a installé un accumulateur lithium-ion dans un complexe immobilier de Kelsterbach, près de Francfort. Ces connaissances sont également mises à profit pour le projet « Second Life Batteries ».

« Ce projet est important car il combine deux objectifs stratégiques », explique Volkmar Denner, le Président du Directoire de Bosch qui mise sur l’avenir de l’entraînement électrique. « L’électromobilité constitue à nos yeux un futur marché grand public, qui s’accompagnera de nombreux nouveaux modèles commerciaux et de nombreuses solutions nouvelles », précise le physicien. « Et les accumulateurs fixes permettant de continuer à faire bon usage des batteries usagées font partie de ce concept. Avec ces accumulateurs décentralisés, nous contribuons largement à sécuriser l’alimentation électrique. »

Au coeur de la transition énergétique

Capables d’absorber l’énergie solaire la journée pour la restituer la nuit, ou encore de sécuriser l’énergie éolienne en prévision des périodes sans vent, les accumulateurs électriques sont au coeur de la transition énergétique. Ils contribuent ainsi à une meilleure intégration de l’offre souvent fluctuante des énergies renouvelables dans le réseau électrique. L’électromobilité peut en bénéficier elle aussi, par exemple lorsque les véhicules se rechargent la nuit en énergie solaire. Un accumulateur peut par ailleurs restituer rapidement son énergie afin de stabiliser les réseaux électriques, dans le cadre d’une centrale virtuelle par exemple.

Puissance de deux mégawatts

Un accumulateur d’une puissance de deux mégawatts (MW) et d’une capacité installée de deux mégawattheures (MWh) est en cours de construction à Hambourg. L’énergie sera injectée sur le marché d’équilibrage afin de compenser les fluctuations à court terme au sein du réseau électrique. Pour ce faire, plus de 100 batteries de véhicules seront interconnectées. L’ensemble du système est assez compact pour pouvoir être logé dans un petit bâtiment dédié. En données arithmétiques, la puissance fournie est suffisante pour alimenter 30 foyers de 4 personnes en électricité pendant sept jours. Les partenaires tablent sur une mise en service de l’accumulateur fin 2015.

  Source : Bosch
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué