11 février 2015
GKN nommé Partenaire de Technologie pour le système eAxle adopté sur la Porsche 918 Spyder
Porsche accueille GKN Driveline parmi ses « Partenaires de technologie », suite au développement d’un eAxle haute performance destiné à son modèle 918 Spyder de supercar hybride rechargeable. Le module d’eAxle conçu par GKN Driveline propose un mode tout électrique, un mode transmission intégrale et fournit une fonction boost.

Explication de Christian Hauck, Responsable Porsche Powertrain : « Nous voulions créer une voiture capable d’établir un record du tour au Nurburgring en ne consommant que trois litres aux 100 km. Nos ingénieurs et nos fournisseurs ont dû relever des défis considérables pour concrétiser cette ambition. Compte tenu du rôle joué par GKN Driveline dans le développement du programme et de son module eAxle, elle méritait bien ce statut de Partenaire de technologie Porsche. »

Peter Moelgg, Président Ingénierie GKN Driveline d’ajouter : « Être sélectionné comme Partenaire de technologie Porsche dans le cadre du programme 918 Spyder, a donné à notre équipe e-drive mondiale l’occasion rêvée de montrer comment le choix de la bonne technologie à bord peut améliorer non seulement le rendement énergétique, mais aussi les performances dynamiques du véhicule. Ce titre conforte GKN Driveline dans sa position de leader industriel en matière de systèmes e-drive. Notre technologie eAxle continue d’évoluer ; nous nous attendons à ce que d’autres véhicules de hautes performances adoptent des concepts de chaîne de traction similaire dans les prochaines années.

L’eAxle utilisé en appui du moteur hybride V8 4.6 litres de la 918 Spyder est le résultat de l’évolution de la transmission eAxle innovante de l’entreprise. Capable d’une puissance maximale de 95kW, ce module peut fournir jusqu’à 1 500 Nm de couple aux roues avant, par le biais d’une transmission monorapport. Un différentiel compact a été spécialement étudié pour engager le couple de manière très progressive et doter la 918 Spyder d’une répartition optimale de la puissance. Par ailleurs le différentiel désengage le module, pour minimiser les pertes mécaniques et maximiser le rendement. À plus de 265 km/h (164 mph) un embrayage isole le moteur électrique et prévient de tout sur-régime.

Un des objectifs clés du programme de la 918 Spyder était de baisser au maximum le centre de gravité et la garde au sol. Une solution technique originale a dû être trouvée pour l’atteindre : GKN Driveline a placé l’arbre de sortie en position haute, en recourant à un concept de lubrification innovant pour gérer la circulation d’huile.

Le réservoir d’huile est situé en position haute et non pas basse de la chaîne cinématique. L’huile alimente les roulements et engrenages par gravité, avant d’atteindre l’arbre d’entrée haute vitesse en position basse, puis retourne vers le réservoir d’huile en position haute. Ce concept minimise la quantité d’huile sur l’arbre primaire et permet de réduire au mieux les pertes par brassage. Pour assurer la lubrification des éléments critiques même en mode désengrené, le moteur est entraîné par intermittence pour assurer la circulation constante de l’huile.

En raison de l’encombrement minimum de la Porsche 918 Spyder, l’écoulement d’air est quasiment nul autour de la transmission. Il a donc fallu recourir au refroidissement par eau pour dissiper la chaleur produite par le module de l’électronique de puissance. « Pour respecter les impératifs rigoureux de masse, de densité de puissance, de NVH (bruit, vibration, confort) et de tenue en endurance du programme 918 Spyder, nous avons recouru à des outils de simulation et d’analyse de pointe, développés en interne dans le but d’optimiser la chaîne de traction», explique Moelgg. «Un eAxle qui à la fois respecte les impératifs d’un constructeur comme Porsche et s’accommode de la rigueur du Nurburgring n’a peur de rien. »

  Source : GKN Driveline
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué