24 février 2015
Première mondiale de la version de série du nouveau moteur ‘Kappa’ trois cylindres suralimenté 1,0 litre de Kia
  • Première mondiale pour le nouveau moteur 1,0 litre T-GDi de cylindrée réduite de Kia,
  • Développé en interne dans le centre de Recherche et Développement de Kia de Namyang, en Corée,
  • Nouveaux injecteurs percés au laser pour une efficacité de combustion accrue
  • Turbocompresseur « single-scroll » avec système de « scavenging » électrique,
  • Système de refroidissement innovant à deux thermostats pour les culasses et le bloc-moteur.


Le nouveau moteur ‘Kappa’ 1,0 litre T-GDi (moteur essence suralimenté à injection directe) de Kia fera ses débuts dans sa version de série au 85ème Salon International de l’Automobile de Genève, le 3 mars 2015. Présenté par Kia dans un espace dédié à ses technologies moteur au salon de Genève 2013, ce nouveau bloc de cylindrée réduite équipe aujourd'hui pour la première fois des modèles de série – en l'occurrence la nouvelle gamme Kia cee’d GT Line.

Ce nouveau moteur Kappa T-GDi traduit la tendance actuelle de l'industrie qui privilégie des blocs de moindre cylindrée, et à plus haut rendement énergétique, affichant des niveaux de consommation et d'émissions polluantes réduits, tout en continuant à offrir une exceptionnelle réactivité.

Début en production – la nouvelle gamme Kia cee’d GT Line

Le nouveau moteur 1,0 litre Kappa T-GDi de Kia sera inauguré sur la nouvelle gamme cee’d GT Line. Sur ces modèles, il développera une puissance de 120 ch pour un couple de 172 Nm. Ce moteur a été conçu pour afficher un niveau d'émissions de CO2 inférieur à celui du moteur 1,6 litre GDi équipant les autres modèles cee'd ; son homologation finale se fera à l'approche du lancement de la gamme GT Line cette année.

Outre la gamme cee'd GT Line, qui sera commercialisée en Europe au dernier trimestre 2015, le nouveau moteur 1,0 litre T-GDi équipera d'autres modèles Kia à l'avenir.

Dans la droite ligne de la stratégie durable de réduction de cylindrée de la marque

Ce nouveau bloc est le premier d'une série de moteurs à cylindrée réduite que Kia envisage de lancer en Europe, et a été développé en interne dans le centre de Recherche et Développement Kia de Namyang, en Corée.

Tout au long de son processus de développement, les ingénieurs de Kia avaient pour objectif de garantir à ce moteur une exceptionnelle réactivité, une combustion ultra efficace et un développement du couple maximum dès les bas régimes. Ces objectifs s'inscrivent dans le cadre de la stratégie globale de Kia visant à développer des moteurs de cylindrée réduite pour sa gamme internationale de modèles. Lors de la mise au point du moteur T-GDi, les équipes de Recherche et Développement de Kia visaient une amélioration de 10 à 15 % du rendement énergétique par rapport à l'actuel moteur 1,6 litre GDi de la marque.

Une combustion plus efficace grâce à une injection haute pression et à une meilleure circulation d'air

Ce nouveau moteur de cylindrée réduite se dote d'injecteurs à six trous percés au laser. Plutôt que d'injecter en permanence le mélange air/carburant en certains points de la chambre de combustion, les trous percés au laser, disposés de manière pyramidale, garantissent une meilleure répartition du carburant et de l'air dans le cylindre. Alimentés par une pompe haute pression, ces nouveaux injecteurs sont capables de fournir une pression d'injection pouvant atteindre 200 bars.

L'adoption d'un orifice d'admission d'air rectiligne - en lieu et place de l'orifice légèrement incurvé sur l'actuel moteur 1,6 litre GDi de Kia - améliore encore la circulation d'air vers la chambre de combustion pour un rendement énergétique optimum. L'orifice d'admission d'air rectiligne se termine par un étranglement plus effilé, réduisant la résistance à l'air lors de toutes les phases d'admission d'air, et améliorant le tourbillonnement dans les cylindres pour une combustion plus rapide, plus efficace et une suppression des cliquetis du moteur.

Turbocompresseur « single-scroll » avec système de « scavenging » électrique

Le turbocompresseur « single-scroll » du moteur T-GDi est associé à une « wastegate » électrique, qui améliore ses performances grâce à une stratégie de « scavenging » ultra efficace. En plus d'acheminer de l'air propre que le moteur utilisera pour la combustion, ce turbo est capable d'ouvrir simultanément la « wastegate » afin d'améliorer la circulation de l'air vicié.

Ce système innovant est gage d'un couple accru en bas de plage, d'une meilleure réactivité du moteur indépendamment de la position de l'accélérateur, et d'une consommation de carburant réduite sous fortes charges. Sur les Kia cee’d GT Line, le couple maximum du moteur (172 Nm) est disponible sur une vaste plage de régimes, comprise entre 1 500 et 4 100 tr/min, et la puissance maximum est développée à 6 000 tr/min.

Une température réduite des gaz d'échappement et un circuit de refroidissement séparé

Ce moteur est également équipé d'un collecteur d'échappement intégré dans la culasse, ce qui réduit légèrement la température des gaz d'échappement. Cette température réduite améliore non seulement la consommation de carburant à haut régime et sous forte charge, elle contribue également à réduire les émissions polluantes en garantissant un fonctionnement plus efficace du convertisseur catalytique.

La température du moteur est régulée avec précision grâce à un nouveau circuit de refroidissement séparé à deux thermostats. Ce système permet au bloc moteur et aux culasses d'être refroidis indépendamment les uns des autres. Le thermostat principal régule le débit de liquide de refroidissement vers les culasses au-delà de 88°C pour réduire le cliquetis, et le thermostat du bloc moteur stoppe la circulation du liquide de refroidissement au-delà de 105°C, pour réduire les frottements mécaniques et favoriser le rendement énergétique.

  Source : Kia



Voir notre dossier Les 3 cylindres essence modernes ont désormais toutes les vertus ! .
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué