12 mars 2015
Quatre décennies de données utilisées pour l'essai de la Malibu 2016 de Chevrolet
L'utilisation par les clients dirige les essais de durabilité de la prochaine génération de la berline intermédiaire

Les données recueillies pendant des décennies partout dans le monde contribuent à s'assurer que la Malibu 2016 de Chevrolet peut gérer les pires conditions routières avec fiabilité, même si la toute nouvelle berline intermédiaire ne roulera jamais sur celles-ci.

Des boîtes de collecte de données placées dans des conditions de conduite réelles du monde entier depuis 1972 enregistrent avec précision la dureté et la fréquence de chaque compression, secousse et vibration infligée à la voiture sur les routes des États-Unis, de Russie, d'Arabie Saoudite et des marchés en développement.

« Bien que la plupart des propriétaires de Malibu ne soumettront jamais leur voiture à un usage aussi abusif, nous soumettons tous les véhicules à des climats extrêmes, du mauvais temps et de mauvaises surfaces routières, a déclaré Dan John Devine, ingénieur de validation de la Malibu. La Malibu 2016 peut indubitablement relever ces défis. »

Les essais du genre ont permis de s'assurer que la génération actuelle de la Malibu soit fiable et durable, deux qualités qui ont en retour permis à la Malibu de se démarquer de ses rivales dans d'importants sondages sur la qualité, notamment les sondages sur la qualité initiale et la fiabilité des véhicules de J.D. Power.

Les ingénieurs de General Motors ont analysé les données pour calculer la quantité précise de dommages engendrés par les nids-de-poule et autres dangers sur la route sur plus de 240 000 kilomètres. Les conditions sont reproduites au centre d'essai de GM, à Milford, au Michigan, sur trois circuits uniques comportant des nids-de-poule simulés d'une importance sans cesse croissante. Les ingénieurs roulent sur le circuit dans des voitures de préproduction jusqu'à des centaines de fois.

Parmi les autres essais de conception et de validation, mentionnons plus de 2,4 millions de kilomètres de conduite dans des environnements contrôlés et sur les routes.

La Malibu 2016 a également été éprouvée par des conditions météorologiques difficiles dans le désert brûlant de Yuma, en Arizona - où la température moyenne avoisine 41 oC en juillet - et des températures inférieures à zéro au terrain d’essais arctique de GM à Kapuskasing, en Ontario, où la température moyenne en janvier est de -25 oC. Au centre de conception technique des véhicules GM à Warren, au Michigan, la Malibu a passé plusieurs heures dans la soufflerie de simulation climatique, où la température peut être haussée à 60 oC ou abaissée jusqu'à -40 oC.

La nouvelle Malibu subit également toute une batterie d'essais stationnaires et dynamiques pour simuler un usage abusif bien au-delà de la vie moyenne de la voiture. Voici un aperçu des essais effectués :
  • Un essai sur pont élévateur à quatre piliers qui équilibre chaque roue sur un pilier hydraulique qui actionne la suspension à haute fréquence, accélère l'usure des coussinets et des amortisseurs.
  • Le claquage des portes, du capot et du couvercle de coffre accélèrent l'usure des charnières et des verrous.
  • Les essais de durabilité sur route incluent des essais extrêmes tels que des fossés de torsion, des entrées à angle, la boue et le gravier, des essais à haute vitesse, des bosses sur route, une piste pavée de blocs et la vaporisation de sel.
La Malibu 2016 de Chevrolet sera disponible à la fin de 2015 et témoigne de l'engagement de Chevrolet à l'égard de l'innovation avec des progrès significatifs en matière de technologie, de sécurité et de connectivité.

  Source : Chevrolet
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué