PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         

17 avril 2015
Propriété industrielle : Palmarès des principaux déposants de brevets publiés en 2014, auprès de l’INPI



L’édition 2014 du classement des principaux déposants de brevets en France s’inscrit dans la poursuite de celle de 2013 : les dix premiers déposants de brevets sont les mêmes qu’en 2013. Les principaux groupes industriels français restent présents parmi les vingt premiers déposants, accompagnés par trois organismes de recherche et trois entreprises étrangères. Sur les trois dernières années, le classement est stable.

Le secteur de l’automobile, aux avant-postes de l’innovation française


En 2014, les trois premières places restent occupées par les mêmes groupes que les deux années précédentes : PSA Peugeot Citroën conserve sa première place avec 1 063 demandes de brevet publiées en 2014 (1 378 en 2013). Le groupe Safran se place au deuxième rang, passant de 645 demandes publiées en 2013 à 717 demandes publiées, suivi par le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives avec 643 demandes publiées (625 demandes publiées en 2013).

Le groupe Renault se maintient également en quatrième place avec 529 demandes (543 publiées en 2013), suivi par Valeo avec 473 demandes (494 en 2013), confirmant la primauté du secteur automobile en qui concerne le nombre de brevets déposés.

Viennent ensuite les principaux secteurs industriels où la France est en pointe : la cosmétique, l’aéronautique, les télécommunications, l’électronique, la chimie et l’énergie. Le palmarès 2014 met ainsi en évidence une concentration toujours forte des dépôts de brevet : les 20 premiers déposants représentent, 40% des demandes de brevet publiées contre 42% en 2013 et les 50 premiers déposants 48% (50% en 2013). En 2014, 19 entreprises et organismes de recherche ont eu au moins 100 demandes de brevet publiées.

Baisses et progressions les plus significatives


Parmi les 20 premiers déposants, le Groupe Arkema remonte de la 21ème à la 17ème place, passant de 96 à 123 demandes publiées (+28%) ; Michelin de la 14ème (173 demandes) à la 12ème place (197 demandes publiées) (+14%). Le Groupe Safran, qui reste au deuxième rang, passe de 645 demandes publiées en 2013 à 717 (+11%).

Toujours parmi les 20 premiers déposants, la baisse la plus importante en 2014 concerne Schneider Electric (-31%) qui passe du 16ème rang (160 demandes publiées) au 19ème rang (110 demandes publiées), suivi par le groupe STMicroelectronics (-27%) de 221 à 161 demandes publiées, Air Liquide (-26%) de 163 à 120 demandes publiées et PSA Peugeot Citroën (-23%) de 1 378 à 1 063 demandes publiées.

Les organismes de recherche français assurent toujours une belle présence parmi les 20 premiers : le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives au 3ème rang (643 demandes publiées), le CNRS à la 7ème place (409 demandes publiées) et IFP Energies Nouvelles au 13ème rang (191 demandes publiées).



Les chiffres clés 2014
Brevets

En 2014, 16 533 demandes de brevets ont été déposées à l’INPI soit une baisse de 2,1% par rapport à l’année dernière. 81,5% de ces dépôts l’ont été par voie électronique. Le nombre de brevets déposés par des entreprises françaises reste stable avec 12 565 demandes de brevets auprès de l’INPI (12 587 en 2014).
Marques, dessins et modèles

En 2014, les demandes d’enregistrement de marques restent stables : 87 450 marques dont 82,3 % de dépôts électroniques. 63 249 dessins et modèles ont été déposés en 2014 dont 29,3% de dépôts électronique (possibles depuis le 5 mai 2014).


  Source : INPI





Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué