12 mai 2015
Première production d'hydrocarbures liquides à partir de végétaux en utilisant le procédé Isobutène
Global Bioenergies (Alternext Paris : ALGBE) annonce aujourd’hui avoir converti des ressources végétales en isobutène gazeux, puis secondairement en carburants liquides similaires à ceux extraits du pétrole. Ce mélange de carburants ressemble à du pétrole léger, et peut être qualifié de "pétrole renouvelable".

Le gaz isobutène est une des principales briques élémentaires de la pétrochimie. 15 millions de tonnes d’isobutène sont produites chaque année à partir de pétrole, et sont utilisées pour produire des carburants, des plastiques et des caoutchoucs.

Global Bioenergies développe et industrialise un procédé de biologie synthétique pour produire de l’isobutène de façon alternative, à partir de sucre, de céréales, ou de déchets agricoles ou forestiers.

Pour la première fois, un lot d’isobutène produit et purifié sur le site d’ARD à Pomacle-Bazancourt près de Reims, a été convoyé en containers pressurisés à l'Institut Fraunhofer sur le site de la raffinerie de Leuna, près de Leipzig en Allemagne.

Ce lot y a été traité par une unité de catalyse reflétant le procédé industriel permettant d'enchaîner les molécules d’isobutène entre elles. Il a pu être produit un mélange composé d'isooctane (par enchaînement de deux molécules), d'isododécane (trois molécules), d'isocétane (quatre molécules), ainsi que des enchaînements de plus grande taille. Ces composés sont associés à des marchés importants :
  • L’isooctane constitue le carburant-étalon pour les moteurs à essence et correspond à du «super 100» quand on l'utilise pur.
  • L’isododécane est l’une des très rares molécules bio-sourcées susceptible de convenir comme carburant d’aviation ; son homologation comme "bio-kérosène" est en cours aux Etats-Unis.
  • L’isocétane est un carburant lourd qui peut s’utiliser comme additif dans les moteurs diesel.
  • Les chaînes moléculaires de taille encore plus élevée servent dans la fabrication des lubrifiants industriels.
Rick Bockrath, Vice-Président pour le génie chimique de Global Bioenergies, déclare : "La fermentation industrielle d’un gaz tel que l'isobutène présente de nombreux avantages, qui se traduisent par des coûts d’exploitation réduits. Nous sommes maintenant parvenus à intégrer cette fermentation avec la conversion du gaz en un liquide qui ne contient que des hydrocarbures et ressemble à du pétrole léger. L’enjeu sera maintenant d’arriver à en séparer les différents composants. Obtenir de l’isooctane de haute pureté est l'un des objectifs prioritaires de notre alliance avec Audi."

Marc Delcourt, P-DG de Global Bioenergies, conclut : "Notre procédé intégré nous permet désormais de convertir des végétaux en hydrocarbures liquides en seulement quelques jours, au lieu d'ères géologiques longues de plusieurs millions d'années. En nous alliant avec des exploitants agricoles, tel par exemple Cristal Union déjà présent à notre capital, ce procédé nous donnera accès à un gisement potentiellement illimité de ‘pétrole renouvelable’. Global Bioenergies contribue par son innovation de rupture à accroître les capacités d'approvisionnement en énergie des populations humaines tout en contrecarrant le réchauffement de l'atmosphère."

Global Bioenergies a récemment annoncé la mise en chantier en Allemagne d’un démonstrateur industriel ayant une capacité de production de 100 tonnes par an, ultime étape avant l’exploitation commerciale à grande échelle.


  Source : Global Bioenergies



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué