25 mai 2015
Opel ADAM à boîte Easytronic 3.0 : le meilleur des deux mondes
  • L’ADAM à boîte robotisée fait ses débuts au Salon de l'automobile d’Istanbul
  • L’Easytronic de nouvelle génération réunit les atouts des boîtes manuelles et automatiques


Exclusive, dotée d’une boite particulièrement agréable, sans oublier d’être extrêmement économique : voici comment se présente l'Opel ADAM Easytronic 3.0. La petite citadine branchée d’Opel fera ses débuts avec une nouvelle génération de boite robotisée lors du Salon automobile d’Istanbul (22-31 mai). Disponible sur l'ADAM depuis le début de l'année, l’Easytronic 3.0 à cinq vitesses présente pour principal avantage de réunir l’agrément d’une boîte automatique et la sobriété d'une boîte manuelle. Grâce à sa compacité, l’Easytronic 3.0 est également plus légère qu'une transmission automatique traditionnelle.

L’Easytronic 3.0 d’Opel est une boîte de vitesses robotisée, ce qui signifie qu’elle est basée sur une boîte manuelle. Cette boite est une unité à faibles frictions internes destinée aux moteurs de petite cylindrée. En mode automatique, un actionneur électrohydraulique prend en charge les opérations de sélection des rapports et de débrayage. L'électronique de la transmission sélectionne automatiquement le rapport le mieux adapté sur le plan éco-énergétique en fonction des conditions de circulation rencontrées, permettant ainsi de rouler de manière très économique. L’intervention de l’hydraulique et des actionneurs électrohydrauliques autorise des changements de rapports rapides et judicieux. C'est également le cas lorsque le conducteur change manuellement les vitesses en mode semi-automatique, ce qu’il peut faire en tirant ou en poussant le levier de vitesse. Associée à un système Start/Stop, la boite robotisée permet de réduire encore la consommation de carburant, surtout en conduite urbaine. Couplée au moteur atmosphérique 1,4 litre de 64 kW/87 ch, l’Easytronic 3.0 parvient à faire économiser jusqu'à 0,4 litre aux 100 kilomètres en cycle mixte par rapport à une boîte manuelle à cinq vitesses. Ce qui équivaut à une réduction des émissions de CO2 de 10 grammes par kilomètre. Ainsi équipée, l’ADAM 1.4 ecoFLEX avec Start/Stop consomme 4,7 litres aux 100 kilomètres et émet 109 grammes de CO2 par kilomètre.

La dernière génération d’Easytronic se fait remarquer par ses temps de réaction réduits qui autorisent des passages de rapports plus rapides et plus doux. Cette optimisation a été rendue possible par un nouvel actionneur, des progrès réalisés sur le capteur et sur son logiciel de gestion et par la toute nouvelle boîte de vitesses manuelle qui lui sert de base. Les ingénieurs Opel ont fait le choix d’un jeu de rapports spécifique pour la transmission robotisée. Ainsi, l’éventail de rapports de démultiplication des cinq vitesses a pu être élargi, permettant ainsi d’abaisser le régime de fonctionnement du moteur, par exemple sur autoroute, pour maintenir un niveau sonore agréable. En outre, l’Easytronic 3.0 offre un mode de « rampage » semblable à celui d’une transmission automatique classique pour les manœuvres à faible vitesse.

Cette boîte qui réunit le meilleur des deux mondes des transmissions est d’ores et déjà disponible pour un supplément raisonnable de seulement 700 euros par rapport à la boîte à cinq vitesses purement manuelle.


  Source : Opel



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué