2 juin 2015
In-Cylinder Pressure Sensor “ICPS” de Continental: la combustion optimisée
  • Un capteur pour savoir ce qu’il se passe à l'intérieur du cylindre tout au long du cycle de combustion.
  • Un capteur qui aide à réduire la pollution à la source de la combustion
  • Continental offre une approche système et un capteur autonome pour optimiser la combustion


L’équipementier Continental élargit son portefeuille de produits capteurs dédiés à la motorisation. Grâce au capteur intelligent In-Cylinder Pressure Sensor (ICPS) de Continental, les experts motoristes sont désormais en mesure d’optimiser la combustion. Le capteur permet de savoir ce qu'il se passe à l'intérieur du cylindre tout au long du cycle de combustion. Continental propose un capteur de pression cylindre innovant, mature et testé, basé sur une technologie piezo électrique avec électronique embarquée.

“Avec l’In-Cylinder Pressure Sensor, Continental adresse aujourd’hui le marché des moteurs diesel avec un produit de référence qui offre une solution simple au contrôle de combustion boucle fermée (Close Loop Combustion Control) explique Klaus Hau, Executive Vice President de la Business Unit Powertrain Sensors & Actuators de Continental. L’objectif de Continental est de proposer aux constructeurs automobiles une solution simple qui leur permette de répondre aux nouveaux développements et aux exigences réglementaires de plus en plus sévères.

La nouvelle technologie développée par la Business Unit S&A intègre pleinement la stratégie de la Division Powertrain de Continental. L’ICPS est ainsi en mesure d’extraire un grand nombre d’informations telles que la quantité d’oxygène à l’admission et à l’échappement, l’efficacité de la combustion, le couple fourni et les émissions de polluants associées.

Un oeil dans la chambre de combustion grâce à un capteur autonome
Avec l’ICPS, Continental met sur le marché un capteur autonome fiable. Séparer la mesure de pression des autres fonctions offre de nombreux avantages. Le premier est lié à la simplification du produit fini qui se traduit par une baisse de coûts. Le deuxième avantage de l’ICPS est lié à son autonomie car il ne requiert pas d’être changé durant le cycle de vie du véhicule (à l’inverse du capteur de pression intégré à la bougie de préchauffage). Le troisième atout vient de l’autonomie du capteur qui limite les interférences. Le capteur autonome garantit ainsi une mesure précise et correcte de la pression cylindre en toutes circonstances (au préchauffage, au démarrage, à l’allumage, à l’injection). Enfin, l’ICPS offre une grande flexibilité d’intégration et compatibilité avec tous les types de moteurs.


  Source : Continental



Voir notre Brève tech Le contrôle de la combustion en boucle fermée.
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué