22 juin 2015
BorgWarner dope le nouveau moteur Diesel hautes performances de Ford grâce a la suralimentation régulée à double étage
La technologie de suralimentation R2S® primée de BorgWarner améliore les performances et la consommation de carburant du nouveau et puissant Diesel downsizé de Ford

La suralimentation régulée à double étage (R2S®) de BorgWarner améliore les performances et la consommation du nouveau et puissant Ford Diesel 2,0 L, premier moteur pour voitures particulières du constructeur équipé d’un système de suralimentation à double étage. Ce bloc hautes performances délivre une puissance de 155 kW (210 ch) pour un couple maxi de 450 Nm. Conçu pour offrir de remarquables performances et une réponse rapide tout en réduisant les émissions, ce moteur écoénergétique fera ses débuts mi-2015 sur les modèles Ford Mondeo, S-Max et Galaxy en remplacement du Diesel 2,2 L TDCi. Le système de suralimentation R2S de BorgWarner est une technologie de pointe visant à offrir sur les moteurs Diesel downsizés des performances exceptionnelles conjuguées à une diminution de la consommation : une tendance grandissante chez les constructeurs automobiles du monde entier.

« Véritable réussite, la technologie de suralimentation R2S de BorgWarner dispense sur les moteurs Diesel downsizés une combinaison optimale de performances puissantes et d’émissions réduites », explique Frédéric Lissalde, Président-Directeur général de BorgWarner Turbo Systems. « Nous sommes ravis d’apporter à Ford notre expertise reconnue en matière de technologies de suralimentation, pour aider les constructeurs à se conformer aux sévères normes d’émissions ».

La suralimentation R2S de BorgWarner consiste en deux turbocompresseurs montés en série, de façon à procurer un couple amélioré et une puissance homogène sur toute la plage de régime du moteur. Le turbo haute pression compact KP35 génère une pression de suralimentation à faible débit des gaz d’échappement pour garantir de franches accélérations à faible régime, sans délai de réponse du turbo (turbo lag). A mesure que le régime du moteur augmente, le flux de gaz d’échappement se divise et le gros turbo basse pression K04 fonctionne en série avec le petit turbo haute pression KP35. Le gros turbo K04 pré-comprime l’air d’admission et le petit turbo KP35 le comprime encore plus. A haut régime, la quasi-totalité des gaz est envoyée directement, grâce à une soupape de décharge, au turbo basse pression K04, qui prend le relais afin de maintenir une puissance homogène dans cette plage d’utilisation du moteur. Satisfaisant aux conditions imposées par les concepts de moteurs de pointe, la suralimentation R2S fournit des taux optimaux de recirculation des gaz d’échappement même à pleine charge et ce, tout en réduisant sensiblement les émissions.


  Source : BorgWarner



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué