23 juin 2015
La dernière 918 Spyder est sortie des chaines de production
Après 21 mois de production, la dernière Porsche 918 Spyder est sortie de l’atelier de Stuttgart-Zuffenhausen. L’héritage de la 918 Spyder n’est cependant pas près de s’éteindre : les générations futures de sportives profiteront directement des innovations de ce fleuron technologique.

La 918 Spyder a été entièrement pensée et développée pour être une voiture hybride rechargeable ultra-performante. Présenté en 2010 au Salon international de l’automobile de Genève, le prototype de la supersportive hybride suscite dès sa première apparition l’engouement du public et des médias. A l’été 2010, le Conseil de surveillance de la société Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG donne son feu vert pour la production. Dès son lancement sur le marché fin 2013, la 918 Spyder s’inscrit dans la plus pure tradition des supersportives signées Porsche. Véritable fleuron technologique, elle s’impose parmi les voitures de sport les plus abouties de sa décennie, comme ce fut le cas en son temps pour la 904 Carrera GTS, la 959, la 911 GT1 et la Carrera GT.

Dans l’histoire de Porsche, l’année 1963 est marquée par l’arrivée de la 904 Carrera GTS, dont la structure en acier et polymère incarne le mariage réussi de la solidité et de la légèreté. En 1986, c’est au tour de la 959 de faire sensation : la transmission intégrale avec gestion électronique de la répartition part alors à la conquête du monde des voitures de sport. Dix ans plus tard, la 911 GT1 fait également oeuvre de pionnier en introduisant la fibre de carbone dans la production de série. Puis en 2003, Porsche lance la Carrera GT, premier modèle de série avec monocoque et berceau moteur entièrement en polymère renforcé de fibres de carbone (PRFC).

Plus encore que tout autre de ses illustres prédécesseurs, la 918 Spyder est aujourd’hui une source d’inspiration incontournable pour le développement des technologies qui façonneront les voitures de sport de demain. Son concept de motorisation, qui associe un moteur thermique haute performance à deux moteurs électriques, en constitue indéniablement l’aspect technique le plus abouti. Ce concept novateur, qui confère à la 918 Spyder son caractère unique, permet de satisfaire les exigences d’une conduite efficace et d’une performance maximale. Il attribue en cela à la marque un précieux savoir-faire pour le développement futur de modèles de série. Afin de bénéficier pleinement du large éventail offert par la voiture entre puissance et consommation, les ingénieurs Porsche ont défini cinq modes de conduite qui, comme sur les modèles de compétition, peuvent être activés via une commande sur le volant. La configuration des modes associée à l’algorithme qui commande les trois moteurs ainsi que les autres systèmes donnent la mesure du savoir-faire de Porsche en matière de motorisation hybride – un savoir-faire que le constructeur entend continuer à mettre en oeuvre à l’avenir.

Le concept de gestion thermique à cinq circuits de refroidissement séparés et le système innovant de refroidissement hybride du moteur électrique arrière par eau et par air ont également établi les bases de la motorisation hybride de demain. Autre spécificité porteuse d’avenir : grâce à la commande intelligente du générateur et du système de freinage classique, la Porsche 918 Spyder peut convertir bien plus d’énergie cinétique en énergie électrique que les autres voitures hybrides. Ses remarquables performances en matière de récupération d’énergie augmentent son efficacité et son autonomie. La conception du système de récupération d’énergie est semblable à celui qui équipe les prototypes LMP1 919 Hybrid, qui ont valu à Porsche un impressionnant doublé aux dernières 24 Heures du Mans. La 918 Spyder fait également oeuvre de pionnier avec des solutions à couper le souffle, qu’il s’agisse de sa caisse monocoque entièrement en carbone, de son aérodynamique variable ou de ses roues arrière directrices adaptatives. L’aérodynamique variable et le système de roues arrière directrices ont d’ores et déjà conquis les sportives de série, comme sur la 911 Turbo, la 911 GT3 et la 911 GT3 RS.

La 918 Spyder incarne en tout point les valeurs de la marque et fixe le cap pour la conception des voitures de demain. Parmi ces valeurs, il y a bien sûr la performance : avec ses 887 ch, la supersportive détient depuis septembre 2013 le record du tour en 6 min 57 s sur la boucle Nord du Nürburgring dans la catégorie des véhicules homologués pour la route. Mais il y a aussi la sobriété : avec environ 3 l/100 km, la 918 Spyder consomme moins de carburant que la plupart des citadines en cycle européen. Elle démontre ainsi le potentiel de la technologie hybride rechargeable qui allie une faible consommation de carburant et le plaisir de conduire qui caractérise nos voitures de sport.

La production de la supersportive hybride n’est pas en reste en matière d’innovation. De nombreux processus de production ont ainsi été développés dans les domaines de l’assemblage et de l’assurance qualité pour satisfaire aux exigences ergonomiques les plus strictes. Ces processus de production novateurs, qui ont fait l’objet de demandes de dépôts de brevet, montrent que la capacité d’innovation de Porsche va bien au-delà de l’automobile elle-même. Ainsi, l’ensemble du montage a été réalisé au moyen d’outils sans fil, notamment des visseuses électriques commandées par Bluetooth. Presque silencieuses, elles accroissent la flexibilité des opérateurs de montage sur leur poste de travail. La liaison établie entre l’outil et la base de données permet de s’assurer que le couple de serrage spécifié est toujours correctement appliqué et documenté. Le chariot élévateur polyvalent utilisé pour le montage, développé sur mesure, se distingue par son ergonomie lors des finitions de la structure monocoque biplace. De même, de nouvelles tables élévatrices à ciseaux facilitent le montage de la batterie haute tension de 140 kg. Les tables de montage et de garnissage en cuir de l’atelier dédié à la 918 font également figure de référence en matière d’ergonomie et de flexibilité. Grâce à leur polyvalence, elles peuvent être utilisées pour la fabrication de différentes pièces, optimisant ainsi les temps de cycle à chaque poste. Porsche a ainsi également misé sur une efficacité maximale pour la production de sa 918 Spyder.


  Source : Porsche



Voir notre Brève tech Porsche 918 Spyder, un monstre de technologies.
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué