PROPULSION / CHASSIS & HABITACLE / ADAS / ELECTRICITE & ELECTRONIQUE
CONCEPTION / PRODUCTION / POIDS LOURD / FORMATION / SOCIETE

RECHERCHE SUR LE SITE         

25 juin 2015
17ème victoire de Porsche au classement général des 24 Heures du Mans



Le dimanche 14 juin 2015, le trio Earl Bamber (NZ), Nico Hülkenberg (DE) et Nick Tandy (GB) remporte les 24 Heures du Mans au volant de la Porsche 919 Hybrid, la 17e victoire au classement général pour Porsche, tandis que le deuxième prototype LMP1 piloté par Timo Bernhard (DE), Brendon Hartley (NZ) et Mark Webber (AUS) arrive en deuxième place. C’est donc le quatrième doublé de Porsche après celui réalisé en 1971, 1987 et 1998. Retour en arrière sur la course en chiffres :
  • Le team vainqueur a effectué 395 tours (5 382,82 km), soit seulement deux tours de moins que le record de distance établi en 2010.
  • La vitesse moyenne de la Porsche 919 Hybrid victorieuse est de 224,2 km/h.
  • Le samedi à 16 h 40, Mark Webber atteint la vitesse de 340,2 km/h, une vitesse inégalée sur une Porsche 919 Hybrid en compétition.
  • La Porsche 919 Hybrid a généré et consommé 2,22 kWh (8 MJ) d’énergie électrique au tour. Si la voiture avait été une centrale électrique, elle aurait pu couvrir les besoins en électricité d’un foyer pendant un trimestre.
  • Les effectifs Porsche mobilisés pour la course étaient au nombre de 120.
  • Le team Porsche a réalisé 90 arrêts au stand, 30 par voiture.
  • 26 des arrêts au stand ont été l’occasion d’un changement de pilote et de pneus.
  • La plus longue distance parcourue avec le même jeu de pneus est de 54 tours. Cette distance avec le même jeu de pneus a été parcourue par les trois voitures. Sur la n°17, c’est Mark Webber qui a parcouru cette distance, sur la n° 18, c’est Neel Jani, et sur la n° 19, c’est Nico Hülkenberg.
  • Les trois Porsche 919 Hybrid ont utilisé un total de 116 pneus.
  • Une jante chaussée de son pneu pèse 19,9 kg. Les mécaniciens ont donc soulevé au total 2 308,4 kg, en ne considérant que les roues.
  • L’arrêt au stand avec changement de pilote et de pneus le plus rapide a duré 1 min 13,9 s.
  • Le ravitaillement le plus rapide a été réalisé en 51,3 s.
  • La durée cumulée des arrêts au stand des trois Porsche 919 Hybrid est de seulement 95 min 36 s, contre au moins 130 minutes pour les trois voitures du deuxième concurrent.
  • 1 896 litres d’essence ont été mis dans le réservoir de la voiture victorieuse.
  • Durant les 24 Heures, la boîte de vitesses de la Porsche 919 Hybrid victorieuse a enregistré 25 293 passages de rapport (passage au rapport supérieur et inférieur).
  • Neel Jani est le pilote qui a passé le plus de temps au volant avec 10 h et 10 min. Au sein de l’équipe victorieuse, c’est Nico Hülkenberg qui est resté le plus longtemps au volant (8 h 52 min).
  • Mark Webber est celui qui a le plus perdu de poids pendant la course. Avant le départ, il pesait 81,2 kg, combinaison et casque compris, contre 78,2 kg après son dernier relais.
  • Dans chaque voiture, 0,85 litre de boisson était à disposition du pilote pour chaque relais. Les bouteilles étaient changées à chaque arrêt au stand.
  • Peu de pièces détachées ont été nécessaires durant la course. La n° 18 a dû changer de nez deux fois suite à des sorties de piste. Le capot moteur et l’aile arrière de la n° 19 ont été changés par simple mesure de précaution à 8 h, car cela ne pouvait entraîner aucune perte de temps, la voiture de sécurité étant alors déployée.
  • Durant les 24 Heures, un litre d’huile par voiture a été utilisé.
  • Pour garantir une meilleure visibilité, le pare-brise de chaque prototype était recouvert de quatre couches de film, qui ont été retirées l’une après l’autre.
  • La température extérieure a atteint son maximum de 25 C le samedi à 16 h, et son plus bas de 16 °C entre 3 h et 7 h.
  • La température mesurée dans le cockpit la plus élevée était de 27 °C.
  • Le soleil se couchant à 21 h 59 et se levant à 5 h 59, la nuit a duré exactement huit heures.
  • Chaque voiture a transmis 13,5 Go de données au stand.
  • La voiture de sécurité a été déployée quatre fois durant la course. En comptant les « slow zones » (limitations de vitesse sur des portions du circuit), la course a été neutralisée durant 195 minutes.
  • Au terme des trois premières épreuves du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA et après la double attribution de points au Mans, Porsche mène avec 140 points devant Audi (124) et Toyota (71).



  Source : Porsche





Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué