3 juillet 2015
Le logiciel de mannequins virtuels Toyota THUMS modélise désormais la position du corps avant l’accident
Vamac® VMX5000 élève les performances des AEM dans les joints et garnitures d’étanchéité, les systèmes de gestion de l’air et les tuyaux de liquide de refroidissement haute température

Des études* montrent que pour éviter une collision, près de la moitié des conducteurs réagissent de façon défensive (par un freinage ou un coup de volant brutal par exemple) et que, simultanément, les occupants du véhicule ont tendance à se raidir. Or, la posture – raide ou au contraire détendue – a une incidence notable sur les mouvements du corps en cas d’accident. Pourtant, les mannequins humains virtuels actuellement utilisés dans les programmes de simulation d’accidents sont incapables de reproduire les réflexes de défense adoptés par les occupants d’un véhicule quelques instants avant la collision, notamment le raidissement du corps en prévision de l’impact.

Pour y remédier, Toyota a réussi à introduire dans la dernière version de son programme THUMS (Total HUman Model for Safety : modèle du corps humain complet pour la sécurité) une nouvelle modélisation des muscles, capable de restituer les postures du corps humain. En simulant à différents degrés la détente ou la contraction du corps, cette Version 5 permet une analyse informatique plus détaillée des blessures consécutives à une collision.

Jusqu’à présent, THUMS parvenait seulement à simuler des changements de position après l’accident. Grâce à la modélisation musculaire de la Version 5, il est désormais capable de les simuler avant.

Il devient ainsi possible d'étudier avec plus d’acuité l'efficacité des ceintures, coussins gonflables et autres équipements de sécurité, mais aussi des technologies de sécurité active comme les systèmes précollision. En retour, ces évolutions permettront d’améliorer ces technologies, au bénéfice de la sécurité des occupants.

La modélisation THUMS Version 5 est proposée par ESI Japon et par JSOL Corporation, implantées à Tokyo. Déjà adoptée par des dizaines d’entreprises – constructeurs automobiles et fabricants de pièces détachées entre autres –, elle contribue aux recherches sur la sécurité automobile partout dans le monde.

THUMS en quelques mots

En simulant de nombreuses caractéristiques de différentes parties du corps humain, de sa forme générale à la structure du squelette en passant par la peau, le mannequin virtuel THUMS permet d’analyser en détail les fractures osseuses, les lésions ligamentaires et autres blessures que peut engendrer une collision automobile.

Toyota a commencé à développer ce programme en 1997, en partenariat avec Toyota Central R&D Labs, Inc. La Version 1 du logiciel THUMS a été achevée et commercialisée en 2000, suivie en 2004 de la Version 2 qui ajoutait un visage et des os au modèle. Lancée en 2006, la Version 3 se complétait d’une modélisation précise du cerveau. Enfin, la Version 4 achevée et lancée en 2010 détaille précisément les organes internes.

* Basées sur les données recueillies en 2007 par l'Institut japonais de recherche sur les accidents de la route et d'analyse des données


  Source : Toyota



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué