21 septembre 2015
Bosch : Alerte aux conducteurs circulant à contre-sens
Un ange gardien dans le cloud

Les informations sur le trafic faisant état d’automobilistes circulant à contre-sens demeurent malheureusement fréquentes. Environ 2000 alertes de ce type sont diffusées chaque année sur les radios allemandes. Et ces incidents sont bien souvent à l’origine de situations critiques et d’accidents graves. Selon les statistiques, plus de la moitié de ces incidents trouvent leur épilogue, tragique dans le pire des cas, avant que le véhicule n’ait pu parcourir 500 mètres. Or il faut plusieurs minutes pour diffuser les alertes à la radio, un délai qui s’avère beaucoup trop long. C’est pourquoi Bosch travaille à une nouvelle solution permettant d’alerter les conducteurs beaucoup plus rapidement. Basée sur le cloud, cette nouvelle alerte aux conducteurs circulant à contre-sens est conçue pour les avertir en dix secondes environ. « Bosch développe un ange gardien dans le cloud », indique Dirk Hoheisel, membre du Directoire de Robert Bosch GmbH. Se présentant sous la forme d’un module logiciel, cette fonction d’alerte peut également s’intégrer sans frais dans des applications ou des systèmes d’info-loisirs existants. Le fournisseur de technologies et de services prévoit de démarrer la production dès 2016.

Pour détecter qu’un véhicule circule à contre-sens, la fonction basée sur le cloud compare les mouvements actuels du véhicule avec la direction de circulation autorisée. Ces informations sont stockées dans une base de données basée sur internet. Si les deux ensembles de données sont en contradiction, le conducteur circulant à contre-sens est informé de son erreur. Parallèlement, les conducteurs des véhicules arrivant en sens inverse sont également alertés. La fonction repose sur la communication anonyme et régulière de la position de chaque véhicule au cloud, qui est une unité de traitement centrale dans laquelle les données sont stockées et analysées via internet. Plus le nombre de véhicules connectés sera important, plus le réseau de sécurité invisible sera dense et la possibilité de signalement des véhicules circulant à contre-sens aux autres usagers sera élevée.

Une configuration système économique

Cette nouvelle fonction sera disponible à compter de 2016 sous la forme d’un service de cloud computing. Elle pourra être intégrée dans des applications existantes telles que myDriveAssist de Bosch, ainsi que dans les solutions d’info-loisirs des constructeurs automobiles. A moyen terme, la solution pourrait également être intégrée dans des concepts d’appel d’urgence tels qu’eCall. L’alerte aux conducteurs circulant à contre-sens nécessite une connexion ininterrompue à internet. Soit le véhicule est déjà équipé d’une solution d’info-loisirs adéquate, soit le smartphone du conducteur est connecté au véhicule à l’aide d’une solution d’intégration telle que le mySPIN Bosch. L’avantage est que l’une de ces options de connexion existe déjà dans bien des cas, ou est facile à installer sans nécessiter l’intégration de matériel supplémentaire. Cela permet d’obtenir une solution cloud à la fois globale et économique. « Nous visons une acceptation rapide sur le marché afin que le système puisse sauver autant de vies que possible », indique Dirk Hoheisel.

Bosch fait appel à l’interconnexion pour de nouveaux services

Avec Bosch, la voiture devient un élément actif d’internet. Des capteurs par exemple collectent une multitude de données, tant à bord du véhicule que sur son environnement. Bosch synchronise ensuite ces données via le cloud. Créée par la filiale Bosch Software Innovations, IoT Suite constitue la base technologique des applications en lien avec l’internet des objets et des services (IoT). Elle fournit toutes les fonctions requises pour connecter des appareils, des utilisateurs, des sociétés et des partenaires à une plateforme IoT. Bosch propose par ailleurs un nombre croissant de services basés sur cette plateforme. Dirk Hoheisel en est convaincu : « L’interconnexion rend la conduite plus sûre, plus efficace et plus confortable. » Deux exemples en lien avec l’automobile. Avec l’application Bosch Direct Payment, les conducteurs de véhicules électriques ou hybrides rechargeables peuvent utiliser leur smartphone pour trouver et réserver aisément des bornes de recharge. Le paiement se fait via PayPal quel que soit l’opérateur qui exploite la borne de recharge parmi les nombreux opérateurs que compte l’Allemagne. En Allemagne, environ 80 % de l’ensemble des bornes de recharge publiques communiquent entre elles grâce à la technologie Bosch.

Bosch propose également des prestations de gestion de flotte aux opérateurs de flotte tels que les sociétés de transport de fret et sociétés de location de voitures. Un module de communication Bosch relaie les données d’exploitation du véhicule telles que kilométrage, position et messages d’erreur. Ces données permettent d’optimiser la planification des opérations et des services.


  Source : Bosch



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué