16 octobre 2015
Instituts Carnot : 10 ans de succès
Le réseau des instituts Carnot a fêté ses dix ans le 23 septembre 2015. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir de nombreux démonstrateurs, fruits de recherches partenariales avec des entreprises.

Les Instituts Carnot ont 10 ans ! Jeune, ce réseau de 34 instituts privilégiant les travaux de recherches partenariales avec les entreprises n’en est pas moins efficace, puisqu’il réalise plus de 55% de la R&D externalisée par les entreprises vers la recherche publique française avec seulement 15% de ses effectifs. Et chaque année, près de 2000 entreprises, dont 900 PME, profitent de leurs compétences. À l’occasion de ce dixième anniversaire, le 23 septembre 2015 à la Bibliothèque nationale de France (BNF), les instituts en ont donné une preuve supplémentaire, en dévoilant au public 34 démonstrateurs et produits industriels issus de leurs travaux conjoints avec des industriels.

Démonstrations concrètes de la recherche

Parmi eux, l’unité de perçage automatique vibratoire pour les applications multi-matériaux (composites-métal) dans l’aéronautique, a été mise au point par l’institut ARTS et la PME espagnole AEI. Désormais industrialisée, elle divise les temps de perçage par 10 par rapport aux solutions actuelles. Le procédé d’emballage rapide par stratoconception « Pack&Strat » de l’institut Carnot énergie et environnement en Lorraine (ICÉEL) applique les technologies de la fabrication additive au monde de l’emballage sur mesure pour des pièces uniques ou produites en très petites quantités. Pour sa part, l’algorithme de localisation et de cartographie simultanées Coreslam mis au point par l’institut Mines ouvre la voie à l’autonomisation des machines.

L’outil de mesure rapide de micro-géométrie de surface Polymap de l’institut Mica facilite l’étude du caractère auto-cicatrisant de certains polymères. Avec un temps de cycle de 1 seconde et sa capacité à traiter les surfaces transparentes et opaques, il ouvre la voie à des applications de contrôle qualité en ligne pour les secteurs automobile, horlogerie ou aéronautique. C’est aussi le secteur visé par le procédé de codéposition zinc-nickel du Cirimat et de Macaprotec Industries, qualifié par plusieurs constructeurs et équipementiers de ce secteur.

Ingenierie@Lyon a, quant à lui, travaillé avec la PME Elbi sur une transmission de type vis à rouleaux satellites compacte, à haut rendement et faible maintenance. Une alternative aux vérins hydrauliques dans le BTP, le levage, l’aéronautique ou les énergies renouvelables.

L’institut Carnot Cetim, de son côté, a présenté un robot à deux bras servant de démonstrateur de robotique collaborative. Personnalisable, programmable facilement et déplaçable dans un atelier, il est adapté à toute application mécanicienne : manipulation de pièces, assemblage, parachèvement, contrôle, etc. Il est désormais à la disposition des PME qui souhaitent évaluer l’intérêt de la cobotique chez eux, dans le cadre de la plateforme robotique Capme’up. Le programme éponyme est porté par les instituts Carnot Cetim, CEA List, Ifpen Transports Énergie et a été initié dans le cadre des Investissements d’avenir.

D’autres informations sur www.capmeup.fr


  Source : CETIM



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué