2 mars 2016
Réticulation des plastiques : petites modifications pour de grands résultats
Procédé encore peu utilisé en France, l’optimisation des matières plastiques grâce à la réticulation par rayonnement (ou radioréticulation) permet de leur conférer de nouvelles propriétés mécaniques, thermiques et chimiques.

Pionnière de la technologie de traitement par rayonnement, la société allemande BGS – Beta-Gamma-Services développe des méthodes de pointe dans les processus d’optimisation des plastiques depuis 1981, ce qui lui confère un niveau de maîtrise unique en Europe.

D’un point de vue technique, la réticulation d’un élément en matière plastique consiste à l’exposer à un faisceau bien défini de rayons bêta ou gamma. Cette exposition déclenche une réaction chimique au niveau des molécules constituant l’élément, et en modifient le maillage. Les polymères les plus fréquemment utilisés sont les polyéthylènes, les polyamides et les élastomères thermoplastiques spéciaux.

Ainsi, la réticulation apporte aux plastiques de base et aux plastiques techniques des propriétés mécaniques, thermiques et chimiques comparable aux plastiques hautes performances. Forts de ces nouvelles performances, les plastiques peuvent alors être utilisés dans des conditions qui ne seraient pas tolérées autrement, sans avoir à investir dans des matières premières coûteuses ou des outils de moulage par injection.

Parce que la réticulation par rayonnement a lieu après la production, à température et à pression normale, elle permet de combiner les avantages de traitement des matières thermoplastiques avec les propriétés de matières thermodurcissables, sans impacter la vitesse du processus initial de fabrication.

L’ajout de produits chimiques de réticulation tels que des peroxydes n’est plus nécessaire, et permet de réduire les coûts des matières et facilite la reproductibilité et la transformation. Compatible avec les combinaisons de matériaux, il est possible de faire varier le degré de réticulation du produit par zones en y plaçant des protections.

Automobile et ingénierie

Afin de réduire le poids et la consommation de carburant, les plastiques deviennent des matériaux de choix dans l’industrie automobile et dans d’autres domaines de l’ingénierie. Grâce à la réticulation par rayonnement, la résistance thermique et chimique des composants est améliorée, ainsi que la résistance au vieillissement, à la déformation et à l’abrasion, ce qui leur permet d’être employés dans le compartiment moteur ou au niveau du système d’échappement.


  Source : BGS



Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué