31 mars 2016
Pour le moteur EcoBoost de la nouvelle Focus RS, Ford mise sur les sens
  • Des ingénieurs spécialement formés effectuent des tests auditifs sur les moteurs de la nouvelle Focus RS afin de vérifier leur parfait calibrage
  • Ford fait également appel à l’oreille humaine pour tester d'autres moteurs EcoBoost et s’appuie plus généralement sur l’expertise des sens dans d’autres processus qualité



Pour déguster un vin, tester un parfum ou accorder un piano, il est souvent impossible de remplacer l’homme. Grâce à son goût, son odorat ou son ouïe, seul l’homme peut en effet s’assurer que certains produits répondent aux tests de qualité les plus strictes. Il en va de même pour la nouvelle Focus RS.

Au cœur du site Ford de Valence, où le moteur de la Focus RS est produit, une équipe de techniciens hautement qualifiés prête l’oreille au chant du 2,3 litres EcoBoost 350 ch. Patiemment, dans l’environnement feutré des 18 cellules insonorisées situées à la fin de la ligne de production, cet escadron d’esgourdes diplômées procède à des tests auditifs, afin de veiller au parfait fonctionnement des moteurs.

“Ces techniciens un peu particuliers connaissent la mélodie d’un moteur parfaitement calibré et savent identifier les sons les plus faibles qui peuvent trahir un problème”, explique Gunnar Herrmann, vice-président de Ford Europe, en charge de la Qualité.

Durant de longs mois, ces ingénieurs ont été formés à repérer différentes anomalies en se penchant sur des moteurs défectueux spécialement préparés. Aujourd’hui, ils multiplient les cycles de tests intensifs d'une minute par moteur. Penchés sur leur bloc EcoBoost, les techniciens sont à l’affût du moindre cliquetis ou sifflement généralement associés à des problèmes, comme un passage de lubrification bloqué ou une dent d'engrenage endommagée.

Lorsqu’un son anormal est décelé, le moteur est enlevé, de manière à effectuer d'autres contrôles et résoudre le problème. Le procédé de fabrication peut ainsi être amélioré en permanence. Cette équipe d’ingénieurs maison teste jusqu’à 2 000 moteurs par jour à l'usine de Valence. Une performance physique notable, tant l’enchaînement des cycles est important. Fort heureusement, entre chaque séance d'écoute, ces oreilles en blouse blanche préparent le moteur suivant et s’offrent au passage une pause naturelle leur permettant de maintenir une concentration totale.

D’autres processus qualité assurés par l’homme
Le moteur 2,3 litres EcoBoost 350 ch a été spécialement conçu pour la toute nouvelle Focus RS et permet au modèle d’abattre le 0 à 100 km/h en 4,7 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 266 km/h.

A Valence, d’autres véhicules bénéficient également de ces examens à l’oreille. C’est notamment le cas de la Ford Focus ST, du S-MAX et de la Mondeo.

“L'expérience acquise avec l'audition de milliers de moteurs nous permet de détecter tout de suite quand quelque chose ne fonctionne pas parfaitement”, estime à son tour Juan Carlos Rosmari, technicien qualité, à l’usine de moteurs de Valence. “Chaque motorisation a son propre son. En les écoutant, nous apprenons à connaître leurs caractères individuels et les signes qui indiquent un problème”.

Ford s’appuie sur l’expertise des sens dans d'autres processus qualité. C’est par exemple le cas des maîtres artisans qui scrutent dans le détail les coutures et surpiqûres du cuir qui garnit les modèles Ford Vignale, ou les artisans hautement qualifiés qui sculptent dans l’argile les formes 3D complexes des futurs véhicules dans les studios de modélisation.


  Source : Ford


Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué