29 avril 2016
Delphi dévoile son nouvel hybride léger 48 volts




Delphi Automotive PLC a dévoilé le 13 avril dernier à Londres sa solution automobile 48 volts qui pourrait marquer un tournant pour les constructeurs automobiles et leur permettre de répondre aux réglementations futures en matière d’émissions sans sacrifier les performances pour les consommateurs. Le groupe a confirmé être en train de travailler actuellement avec deux constructeurs automobiles internationaux pour une mise en production qui pourrait être lancée dans les 18 mois à venir.

Présentée sur un véhicule équipé d’un moteur 1,6 litre diesel lors de la réunion annuelle des investisseurs du groupe, la technologie hybride légère 48 volts de Delphi rend possible une électrification « intelligente ». L’architecture personnalisée du véhicule permet de maximiser l’utilisation de l’électrification 48 volts afin de réduire les sollicitations sur le moteur, améliorant ainsi les performances tout en réduisant les émissions de CO2 de plus de 10%.

« Cette évolution de l’architecture électrique à double tension est non seulement une avancée considérable d’un point de vue technologique, mais c’est également un exploit au niveau logiciel, » a déclaré Jeff Owens, directeur de la technologie chez Delphi. « Cette approche intelligente de la puissance du véhicule, du câblage et de la gestion des données va permettre d’améliorer la consommation de carburant, mais également de proposer une expérience de conduite exceptionnelle tout en délivrant une puissance supplémentaire pour les systèmes de sécurité active et une connectivité accrue à l’intérieur du véhicule. »

La solution donne aux constructeurs automobiles de multiples possibilités d’innovation sans devoir avoir recours à de plus gros moteurs pour obtenir plus de puissance. Cette technologie s’appuie sur ce que les ingénieurs appellent un « e-charger » (compresseur électrique) pour améliorer le démarrage du véhicule. Le véhicule de démonstration de Delphi permet en moyenne de fournir 25% de couple en plus à bas régime.

Selon Jeff Owens, l’expertise de la société dans les domaines de la conception de systèmes et de l’architecture électrique ainsi que son logiciel propre de gestion du moteur donnent à Delphi un avantage concurrentiel dans le secteur des systèmes hybrides légers 48 volts.

« Les clients achèteront des véhicules hybrides légers 48 volts pour le gain de performances qu’ils offrent et les constructeurs automobiles proposeront cette technologie parce qu’elle leur permettra de répondre aux réglementations environnementales, » déclare Jeff Owens.

Selon une étude de marché menée par IHS, l’industrie automobile va connaître d’importants changements dans la décennie à venir.

« Une voiture sur 10 vendue dans le monde en 2025 sera un hybride léger 48 volts, » déclare Jeff Owens. « Autrement dit, cela correspond à 11 millions d’unités par an, soit trois fois le nombre de pick-up vendus annuellement, ou encore plus de la moitié du marché mondial estimé des véhicules diesel légers. »

D’un point de vue environnemental, le potentiel d’économie est immense. Selon les estimations, 11 millions de véhicules hybrides légers 48 volts pourraient permettre de réduire la consommation de carburant de 15 milliards de litres sur l’ensemble de la durée de vie de la flotte.

Selon le Département américain de l’Énergie (U.S. Department of Energy - DOE), une telle économie de carburant aurait le même impact que de piéger le carbone d’une forêt de la taille de l’État de New York ou de toute l’Islande.

En ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, le DOE indique que cela aurait le même effet que d’économiser 82 millions de barils de pétrole ou de ne pas brûler 17 millions de tonnes de charbon.


  Source : Delphi


Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué