18 juillet 2016
Ford entre dans l’Industrie 4.0 et fait travailler hommes et robots main dans la main
  • Ford est parmi les premiers constructeurs automobiles à développer une nouvelle approche intégrée portant sur la collaboration entre les hommes et les robots sur la chaîne d’assemblage
  • Les techniciens utilisent des robots collaboratifs, également appelés cobots, pour assurer le montage des amortisseurs sur les Fiesta, à Cologne en Allemagne
  • Ford étudie actuellement d’autres usages potentiels des robots collaboratifs




Plus d'un siècle après la sortie des premiers véhicules de la chaîne de montage révolutionnaire d’Henry Ford, Ford ouvre de nouvelles perspectives dans la fabrication d’automobiles en favorisant la collaboration entre les hommes et les robots.

De nouveaux robots collaboratifs, également appelés “cobots”, sont désormais utilisés pour aider les techniciens à monter les amortisseurs sur des Fiesta, une tâche qui nécessite précision, force et dextérité. Les employés travaillent main dans la main avec les robots pour garantir un montage parfait à chaque fois.

Cet essai mené dans l’usine d’assemblage de Ford à Cologne fait partie des recherches du constructeur sur le concept d’Industrie 4.0, terme utilisé pour décrire la quatrième révolution industrielle et recouvrant l’automation, l’échange de données et les technologies de fabrication. Ford a ainsi interrogé plus de 1 000 employés sur ses chaînes de production afin d’identifier les tâches pour lesquelles ces robots seraient les plus adaptés.

“Les robots contribuent à renforcer la facilité, la sécurité et la rapidité d’exécution des tâches. Ils complètent nos employés avec des aptitudes ouvrant des possibilités illimitées pour la production et la conception de nouveaux modèles Ford”, estime Karl Anton, directeur des opérations “véhicules” de Ford Europe.

Mesurant 1 mètre de haut, ces nouveaux robots travaillent main dans la main avec les employés de la chaîne de production au niveau de deux postes de travail différents. Plutôt que de manipuler par eux-mêmes l’amortisseur et l’outil de montage, les techniciens peuvent désormais utiliser le robot pour soulever et placer automatiquement l'amortisseur dans le passage de roue, avant d’appuyer sur un bouton pour terminer l’installation.

“Travailler les bras en l'air avec des outils pneumatiques lourds est une tâche ardue, nécessitant force, résistance et précision. Le robot est ici d'une grande aide”, témoigne Ngali Bongongo, employé à l’usine Ford de Cologne.

Équipés de capteurs high tech, les cobots s’arrêtent immédiatement s'ils détectent un bras ou un doigt sur leur trajectoire, garantissant ainsi la sécurité des techniciens. Une technologie similaire est utilisée dans les industries pharmaceutique et électronique. Développé sur deux ans, le programme du robot a été mis au point en étroite collaboration avec le fabricant allemand de robots, KUKA Roboter GmbH.

Ford étudie maintenant les autres utilisations potentielles des robots collaboratifs, lesquels peuvent être programmés pour réaliser des tâches aussi diverses et variées que faire un café ou serrer une main.


  Source : Ford


Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué