8 septembre 2016
Toyota livre sa première Mirai Hydrogène en France à Air Liquide
  • Air Liquide, leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé, vient de compléter sa flotte de véhicules d’entreprise avec la première Toyota Mirai à pile à combustible hydrogène livrée en France.
  • Cette acquisition s’inscrit dans le cadre de l’objectif de déploiement de stations de recharge d’hydrogène d’Air Liquide en France.


La Toyota Mirai, première berline à pile à combustible au monde, a été livrée ce matin par Pascal Ruch, Président-directeur général de Toyota France, à Pierre-Etienne Franc, Vice-Président Marchés et Technologies Avancés, Air Liquide.

Pour Pascal Ruch, Président de Toyota France : « C’est un signe fort qu’Air Liquide soit le premier client de la Toyota Mirai en France. Toyota a en effet la volonté de promouvoir la mobilité hydrogène en s’associant avec quelques partenaires en France qui partagent également cette ambition. Je suis donc particulièrement fier qu’Air Liquide soit le premier d’entre eux. La Mirai est un véhicule hydrogène qui combine des performances environnementales très élevées, puisqu’elle ne rejette que de la vapeur d’eau, tout en bénéficiant des avantages d’une voiture traditionnelle : une autonomie d’environ 500 km et un temps de remplissage de 3 à 5 minutes. »

Le lieu est emblématique car cette remise de clé s’est effectuée à la première station de recharge d’hydrogène à Paris, implantée par Air Liquide au Pont de l’Alma en décembre 2015, à l’occasion de la COP21. Cette acquisition marque une nouvelle étape pour la filière hydrogène et témoigne du développement de l’économie de l’énergie hydrogène en France.

L’hydrogène : une source d’énergie propre, en particulier pour la mobilité

Air Liquide, le leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé, participe activement à la mise en place de l’hydrogène comme source d’énergie propre, en particulier pour la mobilité.

L’hydrogène est une alternative de choix pour répondre aux défis de transport propre et contribuer à la préservation de l’environnement. Il constitue une solution pour pallier aux enjeux de la transition énergétique. À la remise des clés de la Toyota Mirai, Pierre Etienne Franc, Vice-Président Marchés et Technologies Avancés, Air Liquide, a déclaré : « La livraison de la Toyota Mirai pile à combustible à hydrogène de Toyota vient compléter la flotte de véhicules électriques à hydrogène d’Air Liquide. Nous soutenons le développement de la filière en participant à la mise en œuvre des solutions de distribution de l’hydrogène pour la mobilité en Europe, aux États-Unis, au Japon et en Corée notamment. Forts des 75 stations de recharge d’hydrogène construites dans le monde, et plusieurs dizaines actuellement en construction, nous sommes heureux de voir la France accompagner ce mouvement et ce véhicule rejoindre les premières flottes déjà en circulation utilisant cette technologie. La première berline pile à combustible à hydrogène Toyota en France pourra être ainsi rechargée en moins de 5 minutes pour disposer d’une autonomie de 500 km dans notre station parisienne. Cette technologie offre ainsi un couple autonomie / temps de charge inégalé dans le monde de la mobilité électrique. »

La Toyota Mirai au service de l’ambitieux plan Toyota Challenge Environnemental 2050

La Mirai qui veut dire « Futur » en japonais, est la concrétisation de plus de 20 années de recherches menées par les équipes du groupe Toyota. La Mirai ne rejette ni dioxyde de carbone ni polluants locaux ; seule de la vapeur d’eau est émise à l’échappement. Elle vient ainsi nourrir l’ambition de Toyota de tendre vers la mobilité zéro émission et de réduire de 90% les émissions de CO2 de ses véhicules neufs d’ici 2050, comparativement aux niveaux de 2010.

Lancée officiellement au Japon en décembre 2014 puis à l’automne 2015 en Californie, la Mirai, est désormais disponible en petite série en Europe depuis la fin 2015.


  Source : Toyota


Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué