5 janvier 2017
SAM : technologie Nissan d'intégration des véhicules autonomes


A l’occasion du CES, Nissan a réalisé plusieurs démonstrations de la technologie Seamless Autonomous Mobility, ou SAM. Celle-ci est inspirée par le centre de recherche de la NASA, le NASA Ames Research Center. L’objectif de SAM est de garantir une mobilité homogène au sein de laquelle des millions de véhicules autonomes pourront circuler en même temps sur les routes.

Imaginez qu’un véhicule autonome circule dans les rues d’une ville et arrive sur les lieux d’un accident, et que la police soit en train de gérer le trafic. Celle-ci donne pour consigne de contourner l’obstacle, par exemple en franchissant un feu rouge ou une ligne continue à cause de l’encombrement de la chaussée. Les technologies Lidar, les caméras, et de nombreux autres systèmes embarqués, vont évaluer la situation, non compatible dans ce cas précis avec le respect du code de la route. Dans ce cas, les capteurs du véhicule ne suffiront pas pour comprendre ce qu’il se passe, et le centre de commande sera alors sollicité. Un responsable mobilité prendra momentanément le contrôle de la voiture et tracera un nouvel itinéraire qui sera communiqué au véhicule pour que celui-ci continue son chemin.

Une fois le nouvel itinéraire trouvé et programmé, le système d’intelligence artificielle du cloud le distribuera aux autres véhicules connectés à SAM. Ceux-ci pourront alors résoudre le même problème sans intervention humaine. Le prochain véhicule autonome qui empruntera la même route et rencontrera la même situation pourra ainsi manœuvrer et contourner l’obstacle sans l’assistance du responsable mobilité. Tout ceci ne prendra que quelques secondes.

SAM est capable de gérer en toute sécurité des situations imprévues qui peuvent se présenter, comme par exemple, un obstacle sur la route ou d’autres situations que la technologie autonome ne pourrait pas identifier immédiatement.

La NASA a dû faire face à ces mêmes problématiques via la création du logiciel VERVE (Cisual Environment for Remote Virtual Exploration) afin de superviser les rovers d’exploration interplanétaires. Les rovers d’exploration de la NASA se servent de technologies autonomes pour éviter les obstacles et calculer les itinéraires les plus sécurisés au sein d’environnements imprévisibles et inexplorés. Lorsque le terrain empêche la technologie autonome de prendre des décisions, les superviseurs de la NASA décident de la route à emprunter et transmettent les données au rover. C’est cette réflexion qui a été le point de départ de l’innovation SAM de Nissan.

« Nous souhaitons révolutionner les infrastructures de transport », a déclaré Maarten Sierhuis, ancien scientifique de la NASA et Directeur du Nissan Research Center dans la Silicon Valley. « Nous voulons réduire les accidents mortels et rendre la circulation plus fluide. Chez Nissan, nous cherchons un moyen pour que ce futur système de transport soit opérationnel dès à présent et massivement adopté.»

La technologie SAM repose sur un travail d’équipe entre l’Homme et la machine. Le but est d’utiliser l’intelligence humaine de façon plus stratégique afin de soutenir un plus large pan de la conduite autonome – et d’aider l’intelligence artificielle des véhicules à s’améliorer en temps réel.

La technologie SAM développée par Nissan permet de tirer immédiatement bénéfice des véhicules autonomes. Chaque jour, ceux-ci devront faire face à nombre de situations inattendues, auxquelles ils ne pourraient, au départ, pas faire face de manière autonome. Sans l’innovation apportée par SAM, le risque est que ces véhicules sans conducteur se retrouvent immobilisés. Par conséquent, SAM est un élément nécessaire à tout système de conduite autonome. Sans une technologie telle que SAM, l’intégration à la société des technologies de conduite autonome sera nettement plus compliquée.

SAM sera disponible sur le marché pour toute entreprise souhaitant s’équiper d’une flotte de véhicules commerciaux. Dans un premier temps, Nissan imagine que les entreprises de livraison et de transport de personnes seront les premières à adopter cette innovation.





  Source : Nissan
Haut de page

Auto-innovations.com n'est pas responsable du contenu de ce communiqué