L’éclairage matriciel à LEDs : jusqu’à plus de deux millions de pixels !



Le système IntelliLux de segmentation de l’éclairage commercialisé par Opel


Les limites de l’éclairage actif ADB (Adaptive Driving Beam – Feux de route évolutifs) ne cessent d’être repoussées par l’arrivée de nouvelles technologies. Après les feux de virage et d’intersection, l’éclairage multifaisceau (ville, départementales et autoroute) et la portée automatiquement variable (réduction progressive de la portée lors du croisement d’un autre véhicule) étaient apparus. Aujourd’hui, quelques véhicules disposent d’un éclairage quasi-permanent, c’est-à-dire des feux de route qui n’éblouissent pas les autres usagers grâce à la création d’une zone non éclairée évolutive créée par le déplacement d’un cache devant la source lumineuse. Une révolution est en train à la fois d’améliorer cette prestation et de la rendre plus accessible : l’éclairage matriciel à LEDs. Quelques applications déjà commercialisées gèrent indépendamment 16 à 80 segments lumineux verticaux mais les prochains sauts technologiques vont pixelliser l’éclairage : des feux de route à 1024 pixels sont annoncés, tous commutables individuellement, et un projet avancé génère une lumière à plus d’un million de pixels par optique !

L’éclairage matriciel permet d’occulter des surfaces plus restreintes et d’augmenter la puissance lumineuse sur des zones pouvant représenter un danger potentiel






Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : Audi, Hela, Mercedes, Opel, Osram, Valeo
Date de parution : février 2017



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2017     auto-innovations.com