Retour vers le futur, la Mercedes 190 D BlueEFFICIENCY !




Les progrès récents du moteur Diesel sont étonnants. Cependant, si l’évolution de son rendement thermique et de sa puissance spécifique sont précisément chiffrables dans le temps, il reste des notions plus subjectives difficilement mesurables telles que l’agrément de conduite, la sonorité ou les vibrations. De même, à moteur équivalent, peut-on évaluer les progrès du châssis, du confort ou de la sécurité ? Pour en avoir le cœur net, les ingénieurs Mercedes ont inséré le nouveau diesel OM651 de 150 kW (204 ch) de la C 250 CDI BlueEFFICIENCY (W 204) dans une 190 D de 1988 (W 201), ce qui donne une 190 D BlueEFFICIENCY. Ce modèle était propulsé initialement par un OM601, un diesel 2 litres de 53 kW (72 ch), le moteur le plus avancé du constructeur à cette époque et le premier à être encapsulé. L’équipe d’ingénieurs nous a décrit les problèmes techniques rencontrés lors de cette adaptation, car il faut se souvenir que la « Baby-Benz » n’a pas été dessinée par ordinateur mais sur plans papier !



Auteur : Yvonnick Gazeau
Source : Mercedes
Date de parution : octobre 2009



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2009     auto-innovations.com