Evolution des équipements conventionnels pour la conduite autonome



La commande Continental MK C1 et sa pompe supplémentaire



Les équipements pour les véhicules à conduite autonome diffèrent des conventionnels par le besoin de redondance des moyens. Par exemple, en cas de problème technique sur un servofrein ou sur une servodirection pendant une délégation de conduite, le conducteur n’est pas en mesure de reprendre rapidement la main sur le véhicule. Les actionneurs et capteurs des systèmes de freinage et de direction doivent donc être doublés ou triplés. Les équipementiers commencent à dévoiler leurs solutions et ils ne prennent pas tous la même voie technologique. Les adaptations à la conduite autonome concernent également le confort, pour éviter le risque de nausée des occupants s’ils ne font pas face à la route ou pour leur proposer d’autres activités sans qu’ils soient totalement déconnectés de la route.



Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : Bosch, Continental, Faurecia, Nexteer, Tenneco, ZF
Date de parution : novembre 2017



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2017     auto-innovations.com