La fibre de carbone est une rupture technologique inéluctable


Une rupture technologique est désormais nécessaire dans le domaine de l’allègement afin de répondre aux différentes réglementations de par le monde concernant les limites drastiques des émissions de CO2. Par exemple, les analyses de la Plateforme de la Filière Automobile (PFA) pour le grand projet « Véhicule 2l/100km » montrent que la masse est l’un des leviers les plus impactants et qu’un véhicule du segment B devra perdre environ 200 kg.

Selon Christophe Aufrère, directeur de la Stratégie Technologique chez Faurecia et membre de la PFA : « Il est évident que nous allons entrer dans une ère où à moyen terme la fibre de carbone va prendre une part croissante dans l’automobile. La France a tous les moyens technologiques pour développer une fibre de carbone à un coût acceptable, non seulement pour l’automobile mais également pour de très nombreuses autres industries. Le temps est venu de décider si notre pays veut être leader sur ce sujet ». Il nous expose son plan d’attaque et détaille les différentes barrières à lever.








Auteur : Yvonnick Gazeau
Source : Faurecia
Date de parution : juin 2014

- Accès à la Brève tech -

Abonnés exclusivement

Entrez votre code d'abonné et cliquez sur le bouton "envoi".
(la touche Entrée de votre clavier est inopérante)



Nous écrire
© Tous droits réservés 2014     auto-innovations.com