La fiabilisation de l’électronique automobile


L’électronique est entrée de façon marquante dans l’automobile à partir du milieu des années 80 dans le but d’augmenter les performances de systèmes initialement mécaniques. Ce fût par exemple le cas pour l’allumage électronique, le diagnostic OBD, l’ABS ou la climatisation automatique. Le multiplexage a ensuite été implémenté pour simplifier le câblage.

Cette révolution a cependant eu un effet néfaste sur la fiabilité des véhicules. Chaque constructeur et chaque équipementier avait développé sa propre architecture électronique et de nombreuses règles faisaient défaut pour en faire des systèmes fiables : manque de compatibilité entre systèmes, écriture incomplète de codes ou recherches insuffisantes des bugs (dysfonctionnements).

Aujourd’hui, le produit électronique s’est organisé et standardisé, et les concepteurs utilisent des outils de développement et de diagnostic dédiés à ce travail.







Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : Mercedes, Porsche, Vector
Date de parution : avril 2011



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2011     auto-innovations.com