Les conséquences techniques du règlement révolutionnaire de la Formule 1 2014

La propulsion des Formule 1 changera radicalement en 2014. Il a ainsi été annoncé que le V8 2.4 atmosphérique sera remplacé par un V6 1.6 turbosuralimenté et que la puissance de la motorisation électrique sera doublée, mais cela semble presque anecdotique face à deux points extraordinaires du règlement : un dispositif hybride peut récupérer l’énergie à l’échappement et la consommation est limitée à 100 kg/heure, ce qui correspond à une baisse de 40% par rapport à 2012. Ce point est une véritable révolution car les motoristes ne doivent plus rechercher la puissance maximale dans une limitation mécanique telle que la cylindrée ou le régime, mais le meilleur rendement pendant le temps du Grand Prix. Ce nouveau challenge rapproche la Formule 1 des contraintes actuelles de l’automobile.

Aujourd’hui, les ingénieurs travaillent à déterminer les stratégies les plus optimales. Faut-il atteindre le régime maxi ? Quelle pression de suralimentation ? Quand faut-il récupérer l’énergie à l’échappement ? TEOS, partenaire de la société P.U.R.E. qui est un des 4 motoristes engagés dans ce développement, a répondu à nos questions sur la nouvelle façon d’aborder ce nouveau propulseur.








Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : FIA, TEOS
Date de parution : juin 2012



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2012     auto-innovations.com