L’injection d’essence combinée
directe et indirecte



Injection double sur le V6 3.5 Lexus


Suite à notre dossier sur l’injection indirecte et à la mise à jour de celui sur l’injection directe, nous nous attardons maintenant sur une solution encore peu répandue : la combinaison des deux systèmes. L’application de cette double technologie a été initiée par Toyota, puis suivie par Volkswagen, General Motors et Ford sur quelques moteurs spécifiques. Mais qu’est-ce qui a poussé ces constructeurs à une telle complexité ? Chaque procédé d’injection présentant des avantages et inconvénients en termes de rendement thermique, d’émissions nocives et de température à l’échappement, les motoristes peuvent ainsi optimiser leurs moteurs en exploitant les bénéfices des deux systèmes en fonction des conditions d’utilisation momentanées.



Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : Audi, Ford, General Motors, Lexus, Toyota, Volkswagen
Date de parution : avril 2018



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2018     auto-innovations.com