La récupération d'énergie i-ELOOP
de la Mazda6




La récupération de l'énergie cinétique par l'alternateur conventionnel piloté, dispositif classé micro-hybride et introduit avec les systèmes Stop-Start, est généralement limitée à une puissance moyenne de 2,5 kW et ne cause pas de surcoût majeur. Ses caractéristiques sont mal adaptées à la fonction qui demande une puissance élevée. Côté mild-hybrids, si leur puissance atteint environ 15 kW, leur coût est nettement supérieur. Le système i-ELOOP de la Mazda6 réalise un compromis malin entre les deux architectures. Pour un surcoût limité, le système peut absorber jusqu'à près de 4 kW tout en conservant une batterie au plomb et sans compromettre sa durée de vie. Un alternateur spécifique, une supercapacité et un convertisseur DC/DC sont ajoutés au véhicule. Auto-innovations vous présente cette technologie avec quelques informations exclusives. Après les moteurs inédits SkyActive-G et SkyActive-D, ou le i-Stop exclusif, Mazda continue ainsi à rouler sur des voies technologiques différentes des autres acteurs de l’industrie automobile.



Auteur : Yvonnick Gazeau
Source : Mazda
Date de parution : février 2013



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2013     auto-innovations.com