L’avantage technique du SCR
de PSA Peugeot Citroën




La norme Euro 6, qui entrera en vigueur le 1er septembre 2014, abaissera la limite des émissions d’oxydes d’azote (NOx) des moteurs Diesel à 80 milligrammes par kilomètre sur le cycle NEDC. Les ingénieurs ont le choix entre plusieurs solutions détaillées dans notre dossier Le moteur Diesel face à l’Euro 6. Si la majorité des constructeurs opteront soit pour le catalyseur à accumulation (ou piège à NOx), soit pour la réduction catalytique sélective SCR selon le type de véhicule et leurs stratégies industrielles, PSA Peugeot Citroën a clairement annoncé son engagement vers le second dispositif pour tous ses modèles. Outre l’élimination de plus de 90% des NOx, l’industriel français compte faire de cette contrainte réglementaire un avantage concurrentiel : son système exclusif de traitement de la régénération du filtre à particules permet de placer le catalyseur SCR en amont de celui-ci, contrairement à tous ses concurrents. La conséquence offrira un gain de 2 à 4 % en consommation et en émissions de CO2 par rapport aux voitures Euro 5.



Auteur : Yvonnick Gazeau
Source : PSA Peugeot Citroën
Date de parution : mars 2013, mise à jour avril 2013



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2013     auto-innovations.com