La détection de la somnolence
à l’aube de la réalité

On estime qu’en Europe près d’un quart des accidents mortels sont dus à la fatigue ou à l’endormissement au volant, soit 8 000 décès et 40 000 victimes. Pour le moment, la prévention routière conseille un arrêt toutes les deux heures, mais plusieurs technologies sont aujourd’hui capables de détecter cet état plus ou moins conscient du conducteur. Un premier pas est réalisé par la Lexus LS460 qui commercialise un détecteur d’inattention. D’autres dispositifs de mesure de la somnolence seront aussi très bientôt proposés.




Auteur : Yvonnick Gazeau.
Source : Aisin, DaimlerChrysler, Hella, Lexus, Volvo.
Date de parution : mai 2007.



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2007     auto-innovations.com