VW à la conquête de Pikes Peak





Années après années, la course de côte de Pikes Peak dans la Colorado attire les constructeurs sur une compétition totalement décalée par rapport à celles très normalisées comme la Formule 1, le rallye ou l’endurance. Pikes Peak, c’est une montée vers les nuages de 19,9 km passant d’une altitude de 2862 m à 4302 m, 156 virages, des essais interdits et un règlement technique très ouvert. Le détenteur du record absolu n’est autre que Sébastien Loeb en 8’ 13,878’’ (moyenne de 145,3 km/h) sur une Peugeot 208 T16 Pikes Peak de 643 kW (875 ch) en 2013. Dans la catégorie « voiture électrique », la référence est celle de Rhys Millen sur une barquette eO PP03 qui a atteint le drapeau à damier après 8’ 57,118’’ (134 km/h), soit à seulement 44 s du record réalisé avec une thermique.

Volkswagen, qui compte développer une gamme de voitures électriques, se lance cette année dans cette compétition avec le pilote français Romain Dumas. Si le moteur de 500 kW (680 ch) de la barquette fermée I.D. R Pikes Peak ne sera pas affaibli par l’altitude, comme c’est le cas pour les thermiques, l’aérodynamique doit prendre en compte ce paramètre, tant pour la déportance que pour les systèmes de refroidissement. La liberté accordée par le règlement n’est pas pour déplaire aux ingénieurs.








Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : Volkswagen, Ansys
Date de parution : juin 2018



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2018     auto-innovations.com