Existe-t-il des alternatives au pétrole ?
2ème partie

Il y a encore du pétrole « conventionnel » sous terre, peut-être pour 30 ans, voire éventuellement 40 ans de consommation. Le problème immédiat n’est pas là. Il est que son taux d’extraction va plafonner (ou plafonne déjà ?) puis décliner, si bien que l’offre ne pourra plus satisfaire une demande croissante. Il faudrait donc pouvoir suppléer à la différence entre l’extraction de pétrole et sa consommation au moyen de l’introduction progressive de carburants de substitution. S’il est hors de question de remplacer totalement par des solutions alternatives les 30 milliards de barils (1 baril = 159 litres) consommés annuellement, est-il envisageable de suppléer à une pénurie de pétrole que l’on prévoit croissante ? Quels sont réellement les différents types et nos capacités de production de carburants alternatifs ?



Contenu :
  • Page 1 : Introduction
  • Page 2 : Sables bitumineux - 1/2
  • Page 3 : Sables bitumineux - 2/2
  • Page 4 : Gaz naturel (GN) - 1/2
  • Page 5 : Gaz naturel (GN) - 2/2
  • Page 6 : GNV: gaz naturel véhicule (ou GNC, gaz naturel carburant) - 1/3
  • Page 7 : GNV: gaz naturel véhicule (ou GNC, gaz naturel carburant) - 2/3
  • Page 8 : GNV: gaz naturel véhicule (ou GNC, gaz naturel carburant) - 3/3
  • Page 9 : GPL : gaz de pétrole liquéfié - 1/2
  • Page 10 : GPL : gaz de pétrole liquéfié - 2/2
  • Page 11 : GTL : gas to liquid
  • Page 12 : CTL : coal to liquid
  • Page 13 : Remarques générales sur les biocarburants - 1/2
  • Page 14 : Remarques générales sur les biocarburants - 2/2
  • Page 15 : BTL : biomass to liquid


Auteur : François Dovat
Date de parution : juin 2006.



Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2005     auto-innovations.com