Les transmissions à double embrayage (DCT)


Si quasiment toutes les voitures roulent sur 4 roues et sont propulsées par un moteur à pistons fonctionnant selon les mêmes principes, leur transmission de puissance entre ce moteur et les roues diffère largement. Les transmissions manuelles avec embrayage et boîte de vitesse sur arbres parallèles datent des débuts de la motorisation. Ce concept était alors considéré comme un pis-aller en attendant mieux, car avoir à débrayer pour changer de vitesse a quelque chose de fondamentalement illogique – ceci d’autant plus que chaque rapport est aujourd’hui pourvu d’un petit embrayage : son dispositif de synchronisation. La logique voudrait que ces rapports soient tous commandés par un véritable embrayage, comme c’est le cas dans les boîtes automatiques épicycloïdales à arbres coaxiaux.

Mais une transmission avec boîte à 5, 6 ou 7 vitesses sur arbres parallèles ayant un embrayage pour chaque rapport serait d’une complexité, d’un encombrement et d’un coût effarants. Des capacités similaires peuvent être obtenues avec deux embrayages seulement : un pour les rapports pairs et l’autre pour les rapports impairs. On obtient ainsi une transmission dite à double embrayage (ou DCT pour « Dual Clutch Transmission ») qui peut changer de rapport sans interruption de la transmission du couple, par permutation des embrayages comme si le moteur était accouplé à deux transmissions indépendantes.


Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Contexte
  • Page 3 : Principe et bref historique - 1/2
  • Page 4 : Principe et bref historique - 2/2
  • Page 5 : Avantages et inconvénients
  • Page 6 : Embrayages multidisques humides ou monodisques à sec ?
  • Page 7 : Double embrayage à sec
  • Page 8 : Embrayages multidisques humides - 1/2
  • Page 9 : Embrayages multidisques humides - 2/2
  • Page 10 : Rendements comparés
  • Page 11 : Audi-VW DSG (DQ250)
  • Page 12 : Nouvelle Audi S-Tronic pour GMP longitudinal, 7 rapports
  • Page 13 : Ford / Volvo Powershift
  • Page 14 : BMW M3 DCT (DKG)
  • Page 15 : Nissan GT-R
  • Page 16 : Autres
  • Page 17 : Hybridation, conclusion


Auteur : François Dovat
Date de parution : Février 2008
Sources :Audi, BMW, BorgWarner, Ford, LuK, Mitsubishi, Nissan, Oerlikon Graziano, Valeo, Volvo, VW, ZF.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2008     auto-innovations.com