La Jaguar XK sort de sa cage d’acier

Le marché des véhicules Grand Tourisme se porte plutôt très bien. Il a doublé sur les huit dernières années. C’est le bon moment pour Jaguar qui a décidé de remplacer ses coupé et cabriolet XK. Grâce à la puissance du groupe Ford, la marque anglaise a aujourd’hui l’opportunité de proposer un produit à la hauteur des concurrentes allemandes, tout en gardant ses traits de caractère historiques.
Côté technique, la bête se distingue par un châssis tout aluminium qui lui donne un avantage de poids. La conception d’une sportive moderne a aussi imposé un travail plus pointu de l’acoustique et certains choix exclusifs en sécurité passive tels que le capot actif.


Contenu :
  • Page 1 : Présentation,
  • Page 2 : Le design,
  • Page 3 : Le moteur V8,
  • Page 4 : Le travail des acousticiens,
  • Page 5 : Une propulsion à 6 rapports automatiques ou séquentiels,
  • Page 6 : Le châssis monocoque en aluminium (1/2),
  • Page 7 : Le châssis monocoque en aluminium (2/2),
  • Page 8 : Châssis et sécurité passive,
  • Page 9 : Le capot actif (1/2),
  • Page 10 : Le capot actif (2/2),
  • Page 11 : La sécurité active ,
  • Page 12 : La capote du cabriolet ,
  • Page 13 : Arceaux à déploiement télescopique,
  • Page 14 : L’architecture électronique,
  • Page 15 : Un auditorium signé Alpine,
  • Page 16 : Caractéristiques techniques,
  • Page 17 : Annexe : l’assemblage de la Jaguar XK.


Auteur : Yvonnick Gazeau
Date de parution : novembre 2005.
Sources : Jaguar, Autoliv, Alpine.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2005     auto-innovations.com