Les nouveaux aciers
des caisses automobile

Le marché automobile demande des voitures plus sûres, mieux équipées et à faible consommation. Le point commun de ces trois caractéristiques : le poids. Malheureusement, les deux premières vont dans le sens de l’augmentation, alors que la dernière sollicite une réduction de la masse. Une des solutions proposées par quelques constructeurs - Audi, Jaguar et Lotus pour ne citer qu’eux - est l’utilisation de l’aluminium pour la fabrication de la coque.

Sans considération économique, l’avenir de l’acier est-il en péril ? Apparemment non si nous regardons de près les dernières productions. Les aciéristes proposent aux constructeurs de nouveaux produits offrant une limite avant rupture à des seuils inconnus il y a une dizaine d’années. Cette limite dépasse maintenant les 1300 MPa grâce à des aciers UHLE (Ultra Haute Limite d’Élasticité).

Explication, avantages, exemples d’utilisation et conséquences sur les processus de fabrication.


Contenu :
  • Page 1 : Introduction,
  • Page 2 : La sécurité, principale bénéficiaire de l’évolution des aciers automobiles (1/2),
  • Page 3 : La sécurité, principale bénéficiaire de l’évolution des aciers automobiles (2/2),
  • Page 4 : Qu’est que la limite élastique d’un acier ? (1/2),
  • Page 5 : Qu’est que la limite élastique d’un acier ? (2/2),
  • Page 6 : Courbe limite de formabilité (1/3),
  • Page 7 : Courbe limite de formabilité (2/3),
  • Page 8 : Courbe limite de formabilité (3/3),
  • Page 9 : La problématique du retour élastique,
  • Page 10 : Plus de rigidité par la construction (1/2),
  • Page 11 : Plus de rigidité par la construction (2/2),
  • Page 12 : Les familles d’aciers (1/2),
  • Page 13 : Les familles d’aciers (2/2),
  • Page 14 : Exemples récents.


Auteur : Yvonnick Gazeau.
Source : SSAB Tunnplat.
Date de parution : avril 2006.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2005     auto-innovations.com