Tubulures d'admission à résonance
et à géométrie variable





Il y a tout intérêt à optimiser le remplissage d’un moteur à combustion interne car sa puissance dépend directement de la masse d’air qu’il peut ingurgiter. Étant donné qu’à 6000 tr/min, le temps d’admission d’un cylindre ne dure que 5 millièmes de seconde, le problème est ardu.

On peut y faire face efficacement au moyen de divers systèmes de suralimentation. Mais les compresseurs mécaniques ont l’inconvénient de consommer une partie de la puissance produite au vilebrequin alors que la turbine d’un turbocompresseur crée une contre-pression à l’échappement et doit résister à des températures pouvant atteindre plus de 1000°C dans les moteurs à essence. Une alternative consiste à monter une prise d’air dynamique, mais l’efficacité de cette sorte d’entonnoir est minime et ne devient significative qu’à haute vitesse.

Au cours des années 50, on apprit à accroître le remplissage des cylindres en les dotant simplement de longues tubulures d'admission individuelles à résonance. Les premiers moteurs de série qui bénéficièrent de ces « tuyaux d’orgue » furent ceux des Mercedes 300 SL en 1954, moteurs qui disposaient par ailleurs déjà de l’injection directe d’essence.

Contenu :
  • Page 1 : Introduction,
  • Page 2 : Principe (1/2),
  • Page 3 : Principe (2/2),
  • Page 4 : Applications à géométrie fixe (1/2),
  • Page 5 : Applications à géométrie fixe (2/2),
  • Page 6 : Division du boîtier d’admission par clapet (1/2),
  • Page 7 : Division du boîtier d’admission par clapet (2/2),
  • Page 8 : Tubulures avec deux longueurs effectives commutables (1/2),
  • Page 9 : Tubulures avec deux longueurs effectives commutables (2/2),
  • Page 10 : Obturation d’un canal sur deux,
  • Page 11 : Canaux de longueur variable en continu : BMW DIVA (1/2),
  • Page 12 : Canaux de longueur variable en continu : BMW DIVA (2/2),
  • Page 13 : Echappement (1/3),
  • Page 14 : Echappement (2/3),
  • Page 15 : Echappement (3/3),
  • Page 16 : Conclusion (1/2),
  • Page 17 : Conclusion (2/2).


Auteur : François Dovat.
Date de parution : octobre 2005.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2005     auto-innovations.com