Aérodynamique poids lourds
Un potentiel d'économies de carburant encore énorme


Bien que la réduction de la traînée aérodynamique des poids lourds ne soit qu’un des divers leviers qui permettent de réduire leur consommation et leurs émissions, son importance est toutefois d’autant plus grande que la surface frontale est grande, que la vitesse moyenne est élevée et que résistance au roulement est réduite.

Jusqu’aux années 70, l’aérodynamique des camions et ensembles routiers lourds fut totalement négligée et c’est tout juste si des déflecteurs commencèrent à apparaître sur le toit des cabines à partir du milieu de la décennie. Les considérations primordiales concernaient la facilité de fabrication et la maximisation du volume interne, ce qui conduisait à éviter les angles arrondis qui auraient limité ce volume.

Cependant, un ensemble de 4 m de haut roulant à vitesse constante de 90 km/h au plat et par vent nul peut absorber jusqu’à près de 100 ch uniquement pour vaincre la résistance de l’air. Le potentiel d’économie de carburant en améliorant le coefficient de pénétration dans l’air (Cx) des véhicules tracteurs et de leurs remorques est donc considérable.




Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Considérations générales - 1/2
  • Page 3 : Considérations générales - 2/2
  • Page 4 : Aérodynamique du véhicule tracteur
  • Page 5 : Jupes de remorque - 1/2
  • Page 6 : Jupes de remorque - 2/2
  • Page 7 : Carénages de queue et frontaux de remorques
  • Page 8 : Semi-remorques à toit bombé
  • Page 9 : Bavettes
  • Page 10 : Limitations
  • Page 11 : Conclusion


Auteur : François Dovat
Date de parution : avril 2011




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2011     auto-innovations.com