Les amortisseurs


Installés en parallèle aux ressorts de suspension entre les masses suspendues et non suspendues du véhicule, les amortisseurs freinent les oscillations réciproques de ces masses. En l’absence d’amortissement, une impulsion verticale provoquée par le roulage sur une aspérité de la chaussée engendrerait une suite interminable de balancements. Une résonance surviendrait entre la fréquence des oscillations de la caisse et celles reçues par les roues, phénomène pouvant réduire momentanément l’appui des roues au sol et dangereusement compromettre leur adhérence.

Diverses formes d’amortisseurs ont été utilisées dans le passé, mais aujourd’hui ils sont toujours télescopiques en différentes variantes, certaines avec pilotage électronique pour une meilleure adaptation à des conditions variables.




Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Historique des amortisseurs
  • Page 3 : Types de base actuels : amortisseurs bitubes
  • Page 4 : Types de base actuels : amortisseurs monotubes
  • Page 5 : Amortisseurs variables en fonction du débattement
  • Page 6 : Amortisseurs variables en fonction de la fréquence
  • Page 7 : ZF Sachs SDC (Sensitive Damping Control)
  • Page 8 : Amortisseurs bi-modes. Systèmes à régulation électronique.
  • Page 9 : ZF Sachs CDC (Continuous Damping Control) - 1/2
  • Page 10 : ZF Sachs CDC (Continuous Damping Control) - 2/2
  • Page 11 : Tenneco CES (Controlled Electronic Suspension)
  • Page 12 : Magneride
  • Page 13 : Amortissement des suspensions hydropneumatiques Citroën
  • Page 14 : Suspensions actives


Auteur : François Dovat
Date de parution : septembre 2011




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2011     auto-innovations.com