Le moteur Toyota 2.2 D-CAT
Le dispositif de dépollution diesel le plus avancé au monde


Pourquoi ce moteur serait-il le plus avancé en matière de dépollution ? Après l’arrivée du filtre à particules autonettoyant inauguré par Peugeot, il ne restait plus qu’un seul polluant à traiter sur le diesel : l’oxyde d’azote (NOx). C’est maintenant chose faite puisque Toyota commercialise en Europe, sur son modèle Avensis, un nouveau moteur 2.2 pourvu d’un catalyseur à NOx. Le taux d'oxydes d'azote émis par le véhicule n’est ainsi que de 0,11 gramme par kilomètre, contre en moyenne 0,20 pour un véhicule de cette gamme. La limite de la réglementation actuelle Euro 4 est de 0,25.

Ce résultat a été obtenu par un système de dépollution innovateur appelé DPNR, mais aussi grâce à des choix technologiques parfois étonnants comme son taux de compression extrêmement bas (15,8:1).



Contenu :
  • Page 1 : Présentation,
  • Page 2 : Introduction,
  • Page 3 : Bloc moteur en aluminium,
  • Page 4 : Injection piézoélectrique à 1800 bars,
  • Page 5 : Turbo à commande électrique,
  • Page 6 : Le taux de compression le plus faible au monde,
  • Page 7 : La technologie D-CAT (1/2),
  • Page 8 : La technologie D-CAT (2/2),
  • Page 9 : Le cinquième élément : l’injecteur EPI (1/2),
  • Page 10 : Le cinquième élément : l’injecteur EPI (2/2),
  • Page 11 : Le circuit EGR,
  • Page 12 : Le résultat,
  • Page 13 : Caractéristiques techniques.


Auteur : Yvonnick Gazeau
Date de parution : septembre 2005.
Illustrations : Toyota, ANEX.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante




Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2005     auto-innovations.com