Le développement
des matériaux de recyclage et
des bio-matériaux




Alors que les ressources de la planète se raréfient, les besoins en matières premières de notre société sont grandissants, tant quantitativement que qualitativement. A cela s’ajoute la nécessité pour les industries de production de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le recyclage de la matière et le développement de nouveaux matériaux deviennent alors des enjeux irrémédiables. En Europe, une voiture doit être « recyclable » à hauteur de 85% de sa masse depuis 2006, cette limite minimale montant à 95% à partir de 2015. Ces valeurs peuvent être atteintes par valorisation, réutilisation et/ou recyclage de matières.

Le recyclage des polymères (plastiques) est la partie la plus techniquement compliquée, du tri des déchets jusqu’à leur réutilisation à grande échelle. La raréfaction des ressources peut également être compensée en partie par de nouvelles technologies récemment développées et qui offrent des applications réalistes : l’intégration en composites de fibres naturelles (coton, lin, chanvre, bois, etc.) et l’emploi de polyols végétaux. Certaines solutions sont déjà assez répandues dans l’automobile, souvent pour des fonctions cachées, et quelques constructeurs tentent de nouveaux emplois innovants.



Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Réglementation
  • Page 3 : Intérêts et limites du recyclage
  • Page 4 : La déconstruction
  • Page 5 : La récupération des polymères
  • Page 6 : Le recyclage des matières plastiques
  • Page 7 : Les fibres naturelles : avantages et limites
  • Page 8 : Les fibres naturelles : le compoundage
  • Page 9 : Les fibres naturelles : l’injection et la thermo-compression 1/2
  • Page 10 : Les fibres naturelles : l’injection et la thermo-compression 2/2
  • Page 11 : Les polyols végétaux


Auteur : Yvonnick Gazeau
Date de parution : janvier 2010




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2008     auto-innovations.com