Les boîtes de vitesses manuelles
(1ère partie)



Malgré une concurrence de plus en plus sophistiquée et diversifiée, les boîtes de vitesses manuelles et les embrayages à sec qui ont largement dominé le marché depuis l’époque des premières automobiles restent constamment améliorés et ont encore de l’avenir. En 2010, plus de la moitié des voitures produites dans le monde ont reçu une transmission manuelle, ce qui correspond à une part de marché de 54 %. D’ici 2015, cette part devrait diminuer marginalement mais rester supérieure à 53 %. Aux transmissions automatiques à convertisseur hydrodynamique et boîte planétaire, leurs pendants à variation continue puis mécaniques robotisées et enfin à double embrayage qui sont venus s’ajouter sont donc encore loin d’avoir supplanté les boîtes manuelles traditionnelles.

Ce succès persistant des transmissions manuelles est certainement dû à leur fiabilité, bon rendement, relative simplicité, compacité, poids et coût contenus, avantages qui compensent le fait qu’elles demandent une formation adéquate du conducteur et une compétence incontestable pour les exploiter de façon optimale. Ce dernier point est peut-être aussi pour beaucoup de conducteurs un motif d’attachement car ils se sentent privés de la possibilité d’exercer leur talent et de contrôler à leur guise le fonctionnement du groupe motopropulseur lorsqu’il n’y a plus à manœuvrer habilement une pédale d’embrayage et un levier de vitesses.



Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Principe
  • Page 3 : Conversion du couple / étagement - 1/3
  • Page 4 : Conversion du couple / étagement - 2/3
  • Page 5 : Conversion du couple / étagement - 3/3
  • Page 6 : Fonctionnement basique
  • Page 7 : Crabotage
  • Page 8 : Commande séquentielle par barillet
  • Page 9 : Synchronisation - 1/2
  • Page 10 : Synchronisation - 2/2
  • Page 11 : Boîtes à prise directe
  • Page 12 : Boîtes sans prise directe - 1/2
  • Page 13 : Boîtes sans prise directe - 2/2


Auteur : François Dovat
Sources : Alfa Romeo, Alpha Auto, Audi, BorgWarner, Ferrari, Hewland, INA, Lamborghini, Mazda, OS-Giken, Renault, Subaru, Scania, Tremec, Volkswagen, ZF.
Date de parution : septembre 2013




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2013     auto-innovations.com