Les directions à assistance électrique


La quasi-totalité des voitures sont aujourd’hui équipées d’une assistance de direction, hormis certaines très légères ou/et à bas coût. Si la servo-direction hydraulique a longtemps dominé ce marché depuis les années 1950s, son électrification apparue en 1988 a révolutionné la fonction. Il est estimé que 55% à 65% des voitures produites dans le monde seront dotées d’une direction à assistance électrique (DAE) en 2015.

La première motivation de ce changement technologique a été la nécessité de réduire la consommation et les émissions. Dans ce domaine, la DAE surclasse toutes les versions hydrauliques, principalement parce que sa consommation est nulle en ligne droite, et à fortiori pendant la mesure homologuée NEDC. Son déploiement est par ailleurs accéléré par les nouvelles fonctionnalités de confort et de sécurité qu’elle procure. La DAE est probablement le plus bel exemple d’une solution mécatronique appliquée en grand volume sur une fonction sensible de l’automobile, car impliquant à la fois la sécurité, le confort et le ressenti du conducteur.




Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : Les étapes de l’électrification de l’assistance de direction
  • Page 3 : L’arrivée de l’assistance électrique
  • Page 4 : Principe de fonctionnement : la théorie
  • Page 5 : Principe de fonctionnement : la problématique du ressenti
  • Page 6 : La DAE avec moteur en haut de colonne
  • Page 7 : La DAE « simple pignon » et « double pignon » - 1/2
  • Page 8 : La DAE « simple pignon » et « double pignon » - 2/2
  • Page 9 : La DAE à moteur concentrique
  • Page 10 : La DAE à courroie - 1/2
  • Page 11 : La DAE à courroie - 2/2
  • Page 12 : Nouvelles prestations


Auteur : Yvonnick Gazeau
Sources : JTEKT, Nexteer, TRW, ZF.
Date de parution : décembre 2011




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2011     auto-innovations.com