L'embrayage





L'embrayage
On distingue les embrayages mécaniques à friction (centrifuges, à cône, monodisques ou multidisques) des embrayages hydrocinétiques et des embrayages électromagnétiques à disque ou à poudre. Le type quasi exclusivement utilisé aujourd'hui en conjonction avec les boîtes à vitesses manuelles ou automatisées, l'embrayage monodisque à sec, est étudié ci-après.

Bien qu'il paraisse n'être qu'un organe relativement simple, les détails de la conception et de la construction d'un embrayage d'automobile présentent de nombreux challenges. Couple, friction, vibrations, chaleur, force centrifuge, le soumettent à d'éprouvantes contraintes. Malgré l'usure graduelle des garnitures de son disque, il doit néanmoins se comporter fiablement après des milliers de manœuvres et des dizaines voire des centaines de milliers de kilomètres.

En partant des principes de base d'un embrayage monodisque à sec et en passant par la description de ses composants, nous terminerons en exposant les techniques de conduite qui devraient permettre de lui assurer une durée de vie quasiment égale à celle du véhicule.

Voir aussi notre dossier : L'évolution des embrayages, niveau technicien.

Contenu :
  • Page 1 : PRESENTATION,
  • Page 2 : PRINCIPE (1/2),
  • Page 3 : PRINCIPE (2/2),
  • Page 4 : L'EMBRAYAGE A DIAPHRAGME (1/2),
  • Page 5 : L'EMBRAYAGE A DIAPHRAGME (2/2),
  • Page 6 : LE DISQUE (1/2),
  • Page 7 : LE DISQUE (2/2),
  • Page 8 : LE MECANISME,
  • Page 9 : LA BUTEE,
  • Page 10 : LA COMMANDE,
  • Page 11 : CONDUITE.

Illustrations Luk, ZF-Sachs, Valeo

Date de parution : novembre 2004.




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2002-2004     auto-innovations.com