Equilibrage des forces et moments d’inertie
dans les moteurs alternatifs
(2ème partie : moteurs de 5 à 12 cylindres)



L’équilibrage des masses rotatives et alternatives des moteurs à pistons en ligne, en V ou à cylindres opposés d’un nombre de cylindres compris entre 5 et 12 est examiné ici, en suite à la première partie de notre dossier sur ce sujet qui a couvert les diverses configurations usuelles de moteurs comptant 1 à 4 cylindres.

Au fur et à mesure que le nombre de cylindres augmente, l’équilibrage des forces et couples d’inertie dus aux masses en mouvement alternatif devient moins problématique, au point que certaines dispositions comme les 6 cylindres en ligne ou opposés et les V12 ont un équilibrage intrinsèque particulièrement satisfaisant. Il n’y a plus en production de moteurs d’automobile d’un nombre de cylindres supérieur à 12, mais lorsque ce nombre fut encore augmenté, notamment sur des moteurs de course ou d’avion en étoile ou bien comportant plusieurs vilebrequins engrenés ensemble, les vibrations sont devenues à nouveau très problématiques.



BMW M5 V10





Contenu :
  • Page 1 : Sommaire
  • Page 2 : 5 cylindres en ligne
  • Page 3 : 6 cylindres en ligne
  • Page 4 : 6 cylindres en V à 60°
  • Page 5 : 6 cylindres en V à 90°
  • Page 6 : 6 cylindres opposés à plat (« boxer »)
  • Page 7 : 8 cylindres en V à 90° - 1/2
  • Page 8 : 8 cylindres en V à 90° - 2/2
  • Page 9 : 10 cylindres en V
  • Page 10 : 12 cylindres en V
  • Page 11 : 12 cylindres opposés à plat
  • Page 12 : Absorbeurs et amortisseurs de vibrations de torsion - 1/2
  • Page 13 : Absorbeurs et amortisseurs de vibrations de torsion - 2/2
  • Page 14 : Conclusion


Auteur : François Dovat
Date de parution : mars 2016




Entrez votre code d'abonné

La touche Entrée de votre clavier est inopérante



Nous écrire
© Tous droits réservés 2015     auto-innovations.com